Partagez | 
 

 More laws, more outlaws... (Geser)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: More laws, more outlaws... (Geser)   Sam 26 Mar - 14:04

More laws, more outlaws...
Shawn & Geser



Le cabaret. Probablement la plus grande réussite de Shawn au cours de ces dernières années. La foule était au rendez-vous chaque soir depuis les tous débuts, et les soirées étaient toujours un réel succès. C'était dur d'imaginer tous ces sorciers qui se déplaçaient dans le petit village de Pré-au-lard pour venir relaxer derrière un bon verre de whisky pur-feu en regardant le spectacle des danseuses burlesques. En déménageant son commerce du Chemin de Traverse ici, il avait considérablement développé le tourisme en ces lieux. Certains s'en plaignaient, car ils voyaient leur tranquillité dérangée, mais la plupart des commerçants voyaient cette évolution comme une chance de faire prospérer leurs affaires à eux aussi. La seule chose qui manquait à ce village pour réellement marcher, c'était un hôtel. Et Shawn avait quelques idées là-dessus, qu'il gardait pour lui pour le moment. Il avait déjà commencé à rencontrer quelques intéressés par le projet, mais n'en avait glissé un mot à aucun de ses proches jusqu'à présent. Il y avait bien les Trois Balais et la Tête de Sanglier qui offraient quelques gîtes et couverts, mais ce n'était pas suffisant, et le sorcier comptait bien y remédier.

En ce samedi soir, Shawn venait justement de clôturer une entrevue avec un éventuel collaborateur. Après lui avoir serré la main aimablement, il l'avait accompagné jusqu'à la porte et était retourné s'asseoir derrière son bureau. De là, il avait la vue sur son empire. Son bureau était situé au dessus du bar, donc au milieu de son local. De là, il pouvait observer par la vitre sans teint tout ce qui se passait aussi bien dans le cabaret que dans le casino.

On frappa à la porte.

« Entrez. »

La porte s'entrouvrit, laissant apparaître la tête d'un de ses gorilles qui gardait habituellement le bas des escaliers menant à son bureau. Shawn n'aimait pas être dérangé, alors il s'était toujours assuré que personne n'ait accès à son bureau sans son consentement.

« Shawn, on me fait dire que le ministre de la justice magique est en bas.
- A t-il demandé à me voir ?
- Non, mais il a une sacrée tête d'enterrement... »
- Très bien... Je descends dans une minute... »

Si tous les membres du ministère commençaient à rappliquer au Dice, Shawn serait vite suspecté de comploter avec eux. D'abord, il y avait eu feu-Alister Grimes, l'ancien premier ministre. Ensuite, Killian Pearson, l'actuel ministre, remplaçant du défunt. Maintenant, Geser Wimson. Sans oublier les actuels secrétaire d'état et directeur de la coopération magique internationale. Shawn ne leur faisait aucunement confiance et refusait catégoriquement d'être associé à l'un d'eux. La politesse voulait qu'il aille au moins les saluer et leur souhaiter la bienvenue, mais c'était bien parce qu'il le devait.

Il se leva et quitta son bureau qu'il ferma à double-tour, avant de descendre dans le cabaret. Geser Wimson était reconnu pour être grognon, ça commençait déjà mal. De plus, il avait travaillé pour le Bureau des Aurors, avait eu un franc succès pendant de nombreuses années à la tête de sa propre équipe. Shawn avait une certaine rancœur à ce sujet. Lorsqu'il était plus jeune, on lui avait fermé la porte au nez lorsqu'il avait passé le concours pour devenir Auror, sous prétexte qu'il était trop instable, trop impulsif. Alors quand il voyait que quelqu'un comme Geser avait réussi sa vie dans ce domaine et qu'il était même devenu ministre de la justice, il avait un peu de ressentiment.

Il le vit, assis à une bonne place pour regarder le spectacle. D'un pas à la fois assuré et nonchalant, le patron se dirigea vers l'homme qui avait réussi là où il avait échoué.

« M. Wimson, bienvenue au Dice N' Magic. Je suis Shawn Preston, maître de ces lieux. »

Il lui tendit la main, sans toutefois sourire.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wizard ϟ Call it magic

Messages : 50
MessageSujet: Re: More laws, more outlaws... (Geser)   Jeu 14 Avr - 0:22

Je me contrefiche de vos excuses, Monnaghan ! Vous aviez une mission simple, et vous avez tout fait foirer nom de dieu !!

Depuis l'arrivée de Geser Wimson à la tête du département de la Justice Magique, les sorciers convoqués dans son bureau se succédaient, et aucun d'entre eux ne ressortait de l'entrevue avec le sourire aux lèvres. Loin de là. Damien Monnaghan faisait partie des heureux élus. Il n'était là que depuis quelques mois dans le service, jeune auror fraichement nommé, et déjà il avait su se faire remarquer par le maître des lieux. Malheureusement pas en bien. Par deux fois, il n'avait pas respecté le protocole durant une perquisition chez un sorcier suspecté d'avoir des liens avec l'Aeternam Irae. Et à cause de lui, toutes les pièces à conviction récupérées risquaient de ne pas être recevables par le Magenmagot. Et bien sûr, il revenait à Geser de réparer les pots cassés. Encore.

Monsieur le directeur, je...


La ferme. Si vous faites encore la moindre bourde de ce style, je vous fout à la porte. Potassez vos protocoles, et à l'avenir respectez les ! Ce sera mon premier et unique avertissement. Et ne touchez plus à aucune des preuves de ce dossier, vous êtes retiré de cette enquête et de toutes les opérations s'y rapportant de près ou de loin ! Maintenant, retournez à votre poste. Tout de suite, et sans un mot de plus !

Monnaghan se leva du tabouret sur lequel il était assis, la figure pâle, et quitta le bureau au pas de course sans prononcer un mot de plus. Geser pivota nerveusement sur sa chaise de bureau et commença à feuilleter un des dossiers posés sur l'immense pile qui se trouvait devant lui, lorsque Carole, son assistante de direction fit irruption dans la pièce.

Monsieur Wimson, trois journalistes de la Gazette souhaitent vous voir pour une interview concernant votre nomination et vos projets pour le Ministère. Je leur dit de...

Bordel, c'est vraiment ma journée. Je ne veux pas les voir, dites leur que je suis en réunion, en déplacement, ou que j'ai choppé la variole. Je ne parlerai pas à la presse, si ils ont des questions à poser qu'ils s'adressent aux portes-paroles du Département. C'est bien à ça qu'ils servent non ?

Entendu, monsieur Wimson ! Je m'en occupe immédiatement !


Geser se leva pour aller récupérer un document sur une étagère proche, puis laissa retomber lourdement sur sa chaise, l'air autant fatigué qu'agacé, alors que Carole quittait la pièce d'un pas rapide. Depuis sa nomination, les journalistes faisaient la queue pour obtenir une interview de lui. Et malgré les nombreux refus, exprimés plus ou moins violemment, ils ne désespéraient pas de décrocher la juteuse exclusivité. Pour son plus grand malheur, Geser était en effet devenu un homme médiatique. Lui qui préférait œuvrer dans la discrétion et ne supportait pas d'être sous le feu des projecteurs, il avait plus de mal à supporter la pression qu'il ne l'avait imaginé au départ. Il n'eut même pas le temps de reprendre ses activités que Derek Strong, un de ses adjoints, entra à son tour dans le bureau.

Geser, je dois vous informer que nous venons de recevoir un message de votre soeur. Des journalistes attendent également devant votre appartement. Elle vous prie, si vous rentrez et qu'ils sont encore là, de ne pas les frapper comme la dernière fois...

Nom de... Quand est-ce que le réseau de cheminette sécurisé entre mon appartement et ce foutu bureau sera mis en place ? Ça fait trois semaines que vous faites trainer cette histoire, mais qu'à côté de ça vous me répétez que je ne dois minimiser mes déplacements ! Faites votre boulot, et foutez-moi la paix !

Geser se leva brusquement de sa chaise, l'air encore plus contrarié que d'habitude. Il lui était impossible, pour l'instant, de transplaner vers son appartement ou d'utiliser les réseaux de cheminée, car les protocoles de sécurité n'étaient pas terminés. Et si les journalistes commençaient à faire tous les soirs le pied de grue devant chez lui, un regrettable accident risquait de finir par se produire ! Il se dirigea vers sa bibliothèque, à côté de laquelle se trouvait une petite table où était posée une grande bouteille de Whisky pur malt. En soupirant, l'auror se servit un grand verre avant de se diriger vers la baie vitrée de son bureau, à droite de la porte d'entrée. De là, il avait une vue sur tout l'open-space du Département de la Justice Magique, un étage plus bas, ou s'affairait une armée d'aurors très occupés.

Geser repéra Monnaghan dans la salle commune et le suivit du regard, observant le moindre de ses mouvements avec attention. Il était sur la sellette, et la nervosité de ses mouvements ainsi que bon nombre de tics nerveux montraient qu'il avait bien compris qu'il n'avait plus le droit à l'erreur... Ce n'était pas un mauvais gars, il était même sympathique, mais malheureusement pas fait pour des opérations de terrain. Et Geser ne pouvait plus se permettre d'avoir des maillons faibles dans ses rangs. Pas das la situation actuelle.


Comme si j'étais pas capable de me défendre seul... Le nombre de mages noirs que j'ai envoyé au trou et supérieur au nombre de fois où ce petit merdeux est allé aux chiottes dans l'ensemble de sa vie !

Certes, monsieur Wimson. Mais... en attendant que les journalistes ne lèvent le siège de devant chez vous, vous devriez peut-être rester ici. Pour éviter que ne se produise un nouvel incident.

Comme Strong le laissait entendre, ce n'était pas la première fois qu'un journaliste essayait d'attendre Geser devant chez lui. Le précédent l'avait amèrement regretté, et s'était retrouvé enfermé dans sa boîte aux lettres pour la nuit. Une plainte avait été déposée au Ministère dès le lendemain pour agression, mais avait heureusement (pour Geser) été classée sans suite par les hautes instances du département de la justice. Pratique d'être le chef. Mais ça ne pouvait pas marcher à tous les coups non plus...

Sûrement pas. Si je reste un instant de plus ici, je vais en prendre un pour taper sur l'autre et ça va pas être joli à voir. Je vais faire un tour. Et ne vous avisez pas de me faire suivre par votre garde rapprochée au rabais, ou ce coup-ci je vous les envoie vraiment à Sainte Mangouste.

Oui, monsieur, mais le protocole exige que...


Que vous sachiez ou je suis. En permanence. Oui. Je serais au Dice si vous voulez tout savoir. Ça fait longtemps que j'entends parler de cet endroit, ça me fera une occasion de voir ce que c'est, de me changer les idées... Et personne me connaissant ne pensera à me chercher là bas. Je vous ferai savoir à quel moment je rentre chez moi, en attendant ne me dérangez qu'en cas d'urgence absolue. J'espère que j'ai été assez clair.


Strong acquiesça, et avant qu'il n'ait eu le temps d'ajouter un mot, Geser transplana et se retrouva instantanément devant la porte du Dice, ce célèbre cabaret-casino très à la mode chez les sorciers, qui avait ouvert il y a quelques temps de cela à Pré-au-Lard. Cela faisait très longtemps que Geser n'était pas venu dans cette ville, pas depuis sa scolarité à Poudlard, ce qui lui fit remonter en lui certains vieux souvenirs jusque là endormi...

Il refoula cependant rapidement cet excès de nostalgie, et passa la porte du club. L'endroit était chic, comme on lui avait dit. Le club était composé d'une partie casino et d'une partie cabaret, et les deux moitiés étaient aussi bondées que le hall du Ministère à l'heure de pointe. Geser n'aimait pas la foule, mais au moins il avait une chance de passer innaperçu. Exactement ce qu'il lui fallait. Il s'approcha du bar, et un serveur vint vers lui avec le sourire afin de prendre sa commande.


Bonsoir monsieur, et bienvenue au Dice N' Magic ! que désirez-vous ?

Je vais prendre un Martini, blanc, avec un zeste de citron, un soupçon de cointreau, 15 cl de jus de clémentine sans pulpe, le tout accompagné de trois glaçons. Et mélangé au shaker, pas à la cuillère, secouez cinq fois seulement.


Le sourire du serveur se transforma en un air étonné. Il attendit quelques instants pour voir si cet étrange client était sérieux, et constata à sa tête renfrognée que ce n'était visiblement pas le cas. Il acquiesça, et partit aussitôt derrière le bar pour réaliser la si précise recette...

En attendant, Geser commença à observer l'environnement autour de lui. Il regarda un peu les danseuses bien sur, mais semblait plus intéressé par surveiller les autres clients, pour vérifier si il n'y avait pas quelqu'un qu'il connaissait ou si, déformation professionnelle, personne n'avait l'air suspect. Il repéra assez vite une personne en particulier qui semblait se diriger vers lui. Un grand gars, barbu, costaud et bien habillé. Il devait certainement s'agir d'un des employés du bar, peut-être un videur.

Si la personne en question venait effectivement vers Geser pour le rencontrer, il n'était absolument pas un videur. Il se présenta devant l'Auror comme étant Shawn Preston, le directeur du cabaret. Geser avait entendu parler de lui. Un des vigiles avait du lui annoncer sa présence en ces lieux. Il espérait que c'était la seule personne à avoir été mise au courant.


Monsieur Preston. Enchanté. Je vois que vous savez qui je suis. Merci cependant de ne pas hurler ma présence ici dans la pièce. J'ai passé une journée affreuse, si je n'étais pas poli je dirai même une journée de merde, et je n'ai pas envie de me faire alpaguer par une des 421 personnes que j'essaye de fuir, incluant journalistes, bureaucrates et sorciers froissés par ma nomination.

Geser observa un instant la main tendue devant lui, avant de la serrer, de la manière la plus neutre possible. Une poignée de main en dit souvent beaucoup sur le caractère lors d'un premier contact, et il essayait souvent de rien laisser transparaître de ce côté là. Ses vieilles habitudes avaient la vie dure...

J'ai beaucoup entendu parler de cet endroit. Mais je n'étais jamais venu moi-même. Trop occupé, et d'habitude je n'aime pas trop avoir du monde et du bruit autour de moi après les heures de travail... Enfin bref, j'espère que vous n'êtes pas venu me dire qu'un journaliste m'attends pour une interview dans l'arrière salle, ou que vous êtes venu vous plaindre des conditions de travail d'une personne de votre famille membre du département de la Justice Magique... Sinon, je risque de devoir quitter ce charmant endroit aussi vite que je suis arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
More laws, more outlaws... (Geser)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Geyser ! Mobydick Surement !
» New Age Outlaws VS Brtish Invasion 2VS 2
» New Age Outlaws et HHH vs Shield?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeternam Irae :: Magical Story :: Écosse :: Pré au Lard :: Dice N' Magic :: Cabaret-