Partagez | 
 

 Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 20
MessageSujet: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 3:17


           
Evan Nathaniel Rosebury

   
I'm untouchable darkness, a dirty black river to get you through this. In the mouth of madness, down in the darkness


           

Nom : Rosebury, ne cherchez pas dans vos parchemins poussiéreux, aucun autre sorcier n’a ce nom-là. En même temps, c’est normal, les Rosebury sont une pure famille de Moldus, de père en fils jusqu’à Evan en fait.
Prénom(s) : Evan est le prénom de son grand-père paternel, Evan Rosebury, qu’Evan a toujours affectueusement appelé Papy Grizzli à cause de sa grosse voix. Nathaniel, pourquoi ce prénom ? Parce que pour ses parents, ce fils était un vrai cadeau du ciel, leur seul et unique enfant d’ailleurs, mais qu’ils ont chéri du plus profond de leur cœur.
Âge : 16 ans
Date et lieu de naissance : Le 17 novembre à Londres, en Angleterre
Sang : Né-Moldu
Année : Sixième
Particularités : Hum son obsession pour le feu peut-être ? Ou alors justement, cette fine cicatrice sur le dos de sa main droite, qui devient blanche quand il a fort chaud. Non sa vraie particularité, c’est qu’il est Animagus : un petit écureuil roux, reconnaissable à la marque blanche sur sa patte avant droite.
Camp : Plutôt Fallen Order, si tant est que l’on peut choisir un camp à cet âge là
Baguette : Une longue baguette en sycomore, un bois reflétant la curiosité et la soif d’aventure de son propriétaire. Contient en son cœur un ventricule de dragon, rendant la baguette assez « explosive », tout comme son sorcier. Mesure 29.7 cm.
Patronus : Ecureuil roux
Épouvantard : Le feu, depuis qu’il est enfant. Le feu le fascine et l’effraie en même temps.
Avatar  : Benjamin Stone

           
   
Anecdotes

 Evan est un élève comment dire … dissipé ? Farceur ? Incontrôlable ? Hyperactif ? La bête noire de ses enseignants ? Non, nous n’irons pas jusque-là, on va s’arrêter à dissipé  Il a beau être issu d’une famille moldue, il est fan de tout ce qui est sorcier. Quand il est rentré par la première fois dans une boutique du Chemin de Traverse, il voulait tout acheter.  Il adore les cours de métamorphose il se prend ainsi un peu pour Merlin, dans le dessin animé Le Roi Arthur, qui se transforme en plein de créatures contre la vilaine sorcière.  Il aime bien aussi les enchantements, toujours pour la même raison, et le Vol sur balai, il trouve ça tellement cool, il est sûr que ça rendrait vert de jalousie ses potes moldus.  Par contre il a en horreur l’Histoire de la Magie, c’est vraiment LE cours où il n’écoute rien, il préfère discuter avec ses voisins ou lancer des sortilèges des bouts de papier.  Il est accro aux Chocogrenouilles, il ne manque jamais d’en avoir dans sa besace. Il a ainsi une grande collection de cartes.  C’est un farceur, qui aime bien rire avec ses potes autour d’une Biérraubeurre.  Dragueur invétéré, il est parfois un peu lourd avec les filles.  Plus désordonné, tu meurs, ses chaussettes sont souvent orphelines. Heureusement quand il doit faire ses bagages, un Failamalle suffit !
           

                         
Le choixpeau veut savoir

   
   D'après-toi, quelle est ta plus grande qualité ? Et ton plus grand défaut ?
Ouh là là c’est compliqué comme question ça, c’est comme demandé à un mec en garde à vue pour meurtre qui il a tué ! Bon allez pour vous je vais répondre.  Ma plus grande qualité je dirais ma loyauté, je suis loyal à mes amis, pour moi c’est comme une seconde famille, j’adore délirer avec eux, boire des biérraubeurres (non non je ne suis pas un alcoolique), faire des blagues à ceux qu’on n’aime pas trop. Oui je pense que ma plus grande qualité c’est vraiment ma loyauté, quoique on peut aussi dire que je suis un garçon tout ce qu’il y a de plus sincère, enfin c’est pareil, ça marche avec ma loyauté, ma franchise va de pair avec ma loyauté. Ca veut dire que par exemple face aux enseignants, je vais toujours faire passer l’intérêt de mes amis, quitte à mentir un peu. Une autre de mes grandes qualités reste mon humour, que certains qualifient pourtant de bas étage, mais moi je trouve qu’il faut rire dans la vie.
A l’inverse au niveau de mes défauts, je dirais plutôt que je suis un jeune homme très têtu, alors quand j’ai une idée en tête, autant dire qu’il est très difficile de me la faire oublier. Le pire c’est justement de m’interdire quelque chose, car dans un cas comme celui-là je vais exactement faire l’inverse, je vais braver l’interdit. Espiègle ? On le dit souvent aussi, je suis vraiment un vrai blagueur, que ce soit dans les mots ou dans les actes. J’aime beaucoup taquiner les autres, leur faire des petites blagues, car comme dit précédemment le rire c’est la vie pour moi. Néanmoins, je suis très secret, je me confie très très peu, même la Dame Grise est plus bavarde que moi sur ma vie, c’est pour vous dire. Il n’y a que très peu de personnes qui connaissent ma vie, mon passé, et mes secrets.  On ne peut pas dire que je suis un mauvais garçon, non car j’ai un bon fond, mais je ne suis pas un cul béni ni un béni oui oui, les règles ce n’est pas trop fait pour moi, sauf lorsqu’elles m’arrangent si vous voyez ce que je veux dire.


   Quelqu'un que tu connais se retrouve dans une situation épineuse, que fais-tu ? Cherches-tu à l'aider ou bien le laisses-tu se débrouiller seul?
Comme dit précédemment, la loyauté pour moi c’est sacré, donc si la personne en question est un ami, je serai prêt à tout pour l’aider, n’écoutant que ma bravoure, quitte à enfreindre quelques règles, car après tout les liens de l’amitié sont plus forts que la loi ! Bon après je vous avouerai que s’il est bloqué dans une pièce en feu j’aurai un peu de mal à l’aider vu que je suis complètement tétanisé par le feu justement, bon par les petites flammes de bougie car ça me fascine, mais les pièces en feu, ça j’en ai vraiment peur. Donc ma réponse est claire : je chercherai à l’aider comme je le peux. Et à la limite, même si c’est un ennemi et qu’il est vraiment en danger de mort, j’irai l’aider…. Je ne peux pas détester quelqu’un au point de le laisser mourir sans rien faire. Certains diraient que je suis trop gentil, mais que voulez-vous, j’ai le cœur sur la main.

   Pour une raison quelconque, le professeur doit quitter la salle en plein milieu de l'heure de classe et vous laisse durant plusieurs minutes seuls. Es-tu du genre à rester calme et avancer sur ton cours ? Tu prépares une bêtise à faire ? Tu essaies de faire régner l'ordre ? Ou alors en profites-tu pour mettre la misère à quelqu'un que tu n'aimes pas ?
Tout va dépendre du cours. Bah oui, si c’est un cours que je n’aime pas déjà de base, je ne vois pas pourquoi est-ce que je m’amuserai à m’avancer sur un devoir que j’aurai le temps de finir à la dernière minute voyons. Par contre, s’il s’agit d’une matière que j’aime bien, comme Métamorphose ou Sortilèges, alors là je vais m’entrainer au sortilège du jour ou de la veille car je veux être le meilleur dans ces domaines. Faire respecter l’ordre c’est pareil ça dépend du cours, et du professeur. Je ne suis pas comme qui dirait l’élève le plus parfait du monde, non je suis plutôt normal, ni trop fayot ni pas assez, et les autres élèves me respectent plutôt assez, donc toujours dans les mêmes matières oui peut-être que j’éviterai que l’ambiance ne devienne une vraie bataille rangée de boulettes ou de sortilèges par exemple. Bon par contre si je suis en Histoire de la Magie, là j’aurai tendance à être très dissipé, et à préparer THE bêtise qui impressionnera tout le monde. Mettre la misère à quelqu’un que je n’aime pas ? Ca ne risque pas, j’ai beau ne pas en aimer certains, je ne suis pas bagarreur de base, je me défends mais je n’attaque que rarement, seulement si mon honneur ou celui d’un de mes amis a été touché.

   Tu trouves dans un couloir un objet qu'un élève a probablement égaré. Tu le laisses là où il est et continues ton chemin ? Tu l'apportes au concierge ? Tu cherches son propriétaire ? Ou bien tu le gardes pour toi parce que eh ! Ce que tu trouves, tu le gardes.
Je ne suis pas un voleur, non mais ! Je suis quelqu’un d’honnête moi Môssieur le Choixpeau ! S’il s’agit d’un parchemin, en général son nom sera marqué dessus donc je le rechercherais pour le lui rendre, bon s’il s’agit d’un devoir que je dois rendre également, j’en ferai peut-être une copie pour m’aider dans la rédaction de mon devoir, ça je ne promets rien. Non, sinon en général je chercherai son propriétaire pour le lui rendre, je n’ai pas trop confiance dans le concierge, je suis sûr qu’il garde tout pour lui vu la collection d’objets bizarres qu’il a dans son placard à balai. Bon par contre s’il s’agit d’une friandise ou d’une carte de Chocogrenouille, il se pourrait que j’oublie de le rendre à la personne concernée, mais rien de bien méchant ! Par contre si c’est un objet de valeur ou de l’argent, là je ferai tout pour le redonner à son propriétaire, et si je ne le trouve pas, je me résoudrai à le donner au concierge.

   

           
code (c) crackle bones




           

           
Derrière l'écran

   

Pseudo : Méhiel
Prénom : John Doe
Âge : 23 ans
Pays : France
Fréquence de connexion : Tous les jours bien sûr
Inventé ou scénario : Inventé
Code du règlement : To answer the call
Où as-tu découvert AI ? Si je me souviens bien c’était par un Top Site
Commentaires : J'espère qu'on va bien s'amuser !!
           
   
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 20
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 3:17


Histoire

         


Un miracle. Oui voilà comment on aurait pu appeler ce jour béni où Elizabeth entendit son médecin lui confirmer ce que le test de grossesse avait annoncé : elle était bel et bien enceinte. Un miracle, car que ce soit elle ou même son mari William, les deux avaient perdu tout espoir d’avoir un jour un enfant. Ils s’étaient même résolus, après de nombreuses tentatives infructueuses, à abandonner toute idée de fonder une famille et avaient adopté un chien pour combler ce terrible manque dans leur vie. Et la magie avait fait son effet, apportant un magnifique cadeau dans la vie de ce couple de Moldus : un enfant. Un enfant qui naquit quelques mois plus tard, braillant tout son soûl à peine sorti du ventre de sa mère. Ses parents l’avaient trouvé magnifique au premier coup d’œil, pourtant il fallait avouer qu’un bébé à peine né, encore recouvert de liquide amniotique et d’un peu de sang, était tout sauf sexy. Mais ils étaient pourtant ravis de cette naissance. De ma naissance, car c’est bien de celle qu’on parle. Je me présente donc : Evan Nathaniel Rosebury, fils unique mais si merveilleux d’Elizabeth et William Rosebury, mes parents, très proches de moi, qui m’ont toujours soutenu malgré mes nombreuses bêtises dans ma jeunesse. Oui car n’en croyez pas ce début angélique : je n’ai rien d’un ange. Mais je ne suis pas non plus u ndémon, bien au contraire. Je suis juste un jeune homme plein de vie, et je l’ai toujours été autant que je m’en souvienne. Je pense que cela est dû au fait que mes parents m’ont toujours nourri d’un amour si puissant que je m’en suis rassasié et me voici plus vivant que jamais. Un vrai cadeau du ciel, vigoureux, courageux, brave, nanti de valeurs sacrées comme la loyauté, la fidélité, la défense des plus faibles, mais aussi la légèreté et la sympathie. Je ne me prends pas au sérieux, malgré les allures que je veux me donner. Je suis resté un jeune homme très simple, comme je l’étais déjà enfant. Je me rappelle, je me suis toujours émerveillé de la moindre petite chose. Bon je l’avoue, pour la plupart de ces souvenirs ce sont surtout ceux racontés par mes parents, mais comme je suis concerné, je considère que ce sont mes souvenirs. Parait-il que lorsque je n’avais encore que 3 ou 4 ans, j’adorais déjà aller au parc avec mes parents. Oui oui, parce voyez-vous le parc à côté de chez nous était un parc animalier, et on pouvait y voir des oiseaux en pagaille, des pigeons, des paons, des coqs, des canards, mais aussi d’autres animaux comme des biches, des cerfs, des cochons, ce genre d’animaux. Pour ma part j’ai toujours adoré les écureuils. Ceux de Hyde Park sont juste trop cute !!! Vous ne trouvez pas ? Si la réponse est non c’est que vous n’avez définitivement pas de goût, désolé pour vous, mais les écureuils, ce sont les plus beaux animaux sur terre. Et je ne dis pas ça parce que mon patronus est un écureuil ou parce que je parviens à me transformer en écureuil depuis quelques semaines ! Non plus sérieusement, j’ai toujours été émerveillé par ce que je voyais. C’est comme la première fois que je me suis rendu au Chemin de Traverse avec mes parents : vous imaginez, nous une famille moldue, dans un monde de sorciers. Bon par contre là je vais un peu vite, car oui j’ai eu une enfance très heureuse, j’ai beaucoup fait courir mes parents derrière moi dans les parcs car je n’arrêtais pas de fouiner partout, mais il ne faut pas oublier que ma famille est moldue, et donc à l’origine je suis censé en être un moi aussi. Sauf que je suis un sorcier, et je pense que cette découverte mérite un approfondissement.

[...]

Les sorciers eux sont habitués à la découverte des pouvoirs de leur progéniture, plus ou moins tardive, certains montrant leurs dons dès la naissance, d’autres plus tardivement, mais rien ne prépare les moldus à faire face à cette « difficulté ». Comment expliquer en effet qu’un enfant, dans une famille moldu, commence à léviter comme par enchantement, ou à briller comme un millier de bougies dans un vieux château ? Aucune, et c’est ce qui je pense, explique l’activité du Département des accidents magiques et de leurs Oubliators. Je me rappellerai toujours la façon dont mes pouvoirs se sont déclarés, à tel point que j’en ai développé une phobie et une obsession, autour du même domaine en plus : le feu. Je devais avoir 5 ou 6 ans, dans ma chambre alors qu’il faisait plutôt chaud, à en juger par les fenêtres ouvertes et le vent qui secouait les rideaux de fine toile. Je me rappelle qe j’avais alors vraiment très chaud, j’en suais de grosses gouttes, et c’était désagréable cette sueur qui mouillait le fin teeshirt de coton blanc. J’en avais assez de cette chaleur, et j’avais voulu comme « l’expulser ». Bon en temps normal, un moldu l’aurait expulsé normalement, c’est-à-dire en buvant de l’eau et en suant et c’est tout. Sauf que j’ai été un peu plus original… Oui, pour une raison que j’ignore, toute la chaleur de mon corps a commencé à circuler dans mon corps, pour se concentrer au niveau de mes mains, et là, chose incroyable, du feu s’est échappée de mes paumes. J’étais fasciné par la danse des langues de feu jaune, orange et rouge qui dansaient entre mes doigts, jusqu’à ce que je sois sorti de ma transe par ma mère, hurlant sur le pas de la porte, se demandant ce qu’il se passait. De peur, j’avais sursauté, et le feu s’était répandu dans la chambre, quittant mes mains. Le feu s’était développé rapidement. Ma mère voulait que je quitte la pièce mais la porte était déjà entouré par les flammes, elle me criait de venir. Je voulais vraiment le faire, mais je voulais aussi récupérer mon doudou dans mon lit. Sauf que petit détail, mon lit était paré de barreaux de métal, et la chaleur les avait pas mal rougis. Voilà, vous connaissez l’origine de cette cicatrice sur le dos de la main droite, cette fine cicatrice. Une brûlure, ma main s’approchant trop près du métal bouillant. La douleur avait été insupportable. Bien entendu, quand les pompiers sont arrivés, ils ont éteint rapidement l’incendie, qui avait déjà mangé une partie de la maison de mes parents, détruisant complètement ma chambre, à l’exception de mon doudou que j’avais pu récupérer malgré le prix. Une ambulance avec des infirmiers urgentistes étaient intervenus et m’avaient soigné. Malheureusement, la brûlure avait été assez grave, et j’en garderai une cicatrice à vie. Enfin, si les médicomages s’en étaient chargé, je ne l’aurai pas eu, mais ce n’est que le lendemain que les Oubliators sont intervenus, expliquant à mes parents l’origine du feu : moi. J’étais un sorcier, une personne qui serait amené à apprendre à contrôler ses pouvoirs, via une éducation spécialisée. Mais mes pouvoirs devaient rester secrets, seuls mes parents avaient le droit de connaître leur existence, et surtout, je n’avais pas le droit d’en faire devant un quelconque moldu. Ce fait fut confirmé quelques années plus tard quand un hibou (quelle drôle d’idée, ils ne pouvaient pas utiliser des facteurs comme tout le monde ?) déposa ma lettre d’admission à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie.  Une nouvelle vie commençait pour moi.

[...]

Bien entendu, j’avais à peine 11 ans, je ne pouvais alors pas aller seul sur le Chemin de Traverse pour acheter les fournitures nécessaires à ma scolarité, mes parents m’y avaient donc accompagné, tout aussi émerveillé mais parfois effrayé de ce qu’ils voyaient. Ils ne comprenaient par exemple ce que pouvaient faire les sorciers avec des yeux de scarabée ou des crottes de chèvre. Malgré cela, et malgré le fait que nous n’y connaissions rien, ces achats s’étaient bien déroulés. Nous avions d’abord été à Gringotts, pour échanger nos livres en monnaie sorcière, même si la face lunaire et fripée des gobelins m’avait largement intimidé. Heureusement, mon père était courageux, et il n’avait pas hésité à leur parler et à expliquer notre situation. Les Gobelins étaient malins, et ils avaient convaincu mes parents de m’ouvrir un compte chez eux, ce qu’ils avaient fait, me permettant aujourd’hui d’avoir quelques économies sorcières, bien maigres comparés à d’autres c’est sûr, mais au moins, j’étais à peu près normal par rapport aux sorciers issus de familles de sorcier. La première étape dans mes achats avait été l’achat d’une baguette magique. J’avais alors adoré la boutique de ce vieux Ollivander, malgré son regard suspicieux, il semblait avoir de l’humour, et j’étais sûr de pouvoir rigoler avec lui. J’avais d’ailleurs tenté une blague, mais il ne l’avait pas compris, il avait juste dit ne pas comprendre les blagues moldues. Déçu, je m’étais alors plié aux essayages en règle es baguettes. Après quelques essais infructueux, aboutissant à un début d’incendie au fond de la boutique (oui encore un), et à l’émergence de fleurs sur le crâne du fabricant de baguette, j’avais fini par trouver la mienne : bois de sycomore (fait pour les aventuriers d’après le vieil homme) et ventricule de dragon (un caractère plutôt explosif). Depuis ce jour, cette baguette ne m’a jamais quitté, et elle est devenue ma plus fidèle complice dans mes tours et mes farces. Oui j’ai toujours aimé rigoler alors ne cherchez pas, si en touchant une poignée de porte vous recevez un coup de jus ou si la poignée vous éternue dessus, c’est surtout une de mes petites créations. Ca m’a d’ailleurs valu quelques punitions mais fichtre. L’autre achat majeur avait été celui d’un hibou, essentiel selon ma mère, pour qui le départ de son fils unique dans une école inconnue inquiétait beaucoup. C’était un hibou grand-duc, et je l’avais nommé Glouton, car il était très demandeur en graines et si je ne lui en donnais pas quand il me donnait du courrier, il me mordait. Bon ça c’était au début, maintenant, il est plus docile, même s’il est toujours aussi glouton. Désormais il ne me restait plus qu’à faire mon entrée à Poudlard.

[...]

Poudlard… Je ne trouve même pas les mots pour décrire tout ce que j’ai ressenti en découvrant l’immense château. A la fois de l’émerveillement, de l’intimidation, e la peur, de la fascination, tout m’enchantait et me donnait une vraie banane sur le visage. Entre les barques qui semblaient avancer toutes seules sur le lac d’un noir d’encre, seulement éclairé par la lune naissance, les bougies flottant dans cette immense Grande Salle, au-dessus de la tête de dizaines d’autres élèves autour de nous, déjà attablés, tous appartenant à une maison différente, tous nous regardant avec curiosité, mais aussi parfois dédain ou au contraire sympathie. Ils souriaient tous, et même si j’avais eu du mal à dire au revoir à mes parents sur le quai (je ne l’avouerai jamais mais j’ai pleuré oui …), je savais qu’ici je ne pourrais que m’amuser. J’avais déjà commencé à faire connaissance avec d’autres élèves et nous avions parlé entre nous des différentes maisons. Dans la cabine où j’avais fait le voyage, j’étais le seul né-moldu, mais ça n’avait pas eu l’air de choquer les autres, au contraire, ils voulaient tout me faire découvrir, inculte que j’étais. Il y en a même un qui m’a fait goûter sur des dragées surprises de Bertie Crochu, autant dire que j’ai détesté : je suis tombé sur Vieilles Chaussettes… J’aurai préféré citron ou même poulet rôti, mais je n’avais eu de chances J’ai largement préféré les Chocogrenouilles, c’est d’ailleurs devenu ma friandise préférée, et je continue encore la collection de cartes de sorciers et sorcières célèbres. Je ne les ai pas encore toutes mais je ne désespère pas ! Nous avions donc parlé des différentes maisons de Poudlard, et une chose était sûre, je ne voulais surtout pas me trouver chez les Serpentards, ils avaient apparemment mauvaise réputation et ils n’aimaient pas les nés-moldus comme moi.


- A ce qu’on raconte, les Serpentards sont des vrais fayots, mais derrière ils n’hésitent pas à frapper les autres maisons, surtout les Poufsouffles. Il n’y a bien que les Gryffondors qui leur tiennent tête.

- Moi j’aimerai bien être chez les Serdaigles, ma mère y était et elle m’a dit que leur dortoir était magnifique, et qu’en plus c’était les plus intelligents de Poudlard. Mon père était d’accord avec elle.

- Tout sauf Serpentard, je préfère encore être chez les Poufsouffles, on dit que c’est une maison qui accepte tous les sorciers, même les moins doués, et beaucoup de nés-moldus y vont. Tu seras peut-être envoyé là-bas Evan.

- Je verrais bien… Personnellement, j’aimerai bien être réparti chez les Gryffondors, tous les plus grands sorciers y sont allés d’après ce que j’ai lu : Albus Dumbledore, Harry Potter, Ron Weasley, Maugrey Fol Œil… Et j’ai aussi entendu parler de Fred et Georges Weasley, ils étaient aussi à Gryffondor je crois, et j’ai adoré leur boutique de farces et attrapes. J’ai même acheté un chapeau anti-gravité !

- Et bien je te souhaite d’y parvenir. Mon grand frère est chez les Serdaigles, et à ce qu’il parait le professeur Qvist est très exigeant.

- Il a sûrement voulu te faire peur !

- On verra bien. Evan, tu veux une baguette réglisse avec moi ?


Oui, une chose était sûre, je ne voulais surtout pas être réparti chez les Serpentards. Si les rumeurs étaient vraies, je serai persécuté pendant toute ma scolarité, et ça je ne le supporterai pas. J’ignorais totalement qu’il existait une discrimination envers les nés-moldus. Enfin désormais je suis bien au courant, surtout depuis l’attentat de l’Aeternam Irae. De nouveaux fanatiques qui prônaient l’idéologie Sang-Pur. J’en avais encore froid dans le dos. Heureusement pour moi, la maison dans laquelle je fus envoyé me convint tout à fait, et j’ai su m’entourer au fil des années de nombreux amis, de mon âge comme plus vieux, ayant surtout des affinités avec les Gryffondors, les Serdaigles et les Poufsouffles. Très vite, je me fis remarquer pour mes « blagues ». Je n’étais pas pour ainsi dire un élève des plus obéissants, certains professeurs me trouvaient chahuteurs (mais c’était à eux de savoir m’intéresser !). Ca ne m’empêche pas d’avoir de bons résultats, enfin dans les matières qui me plaisent : notamment la métamorphose, les sortilèges, les potions et la Défense contre les Forces du Mal. J’étudie beaucoup la métamorphose notamment, et cela fait maintenant un an et demi que je me forme pour devenir un animagus. C’est la sœur d’un ami, formateur au Ministère, qui a bien voulu que j’intègre le programme. Ma formation n’est pas encore complète, et le professeur de métamorphose m’aide de temps à autre. Mon animagus ? Un écureuil, comme ceux de Hyde Park ,avec une tâche blanche sur la patte droite. Bon je suis encore loin de maîtriser cette faculté, et il me faut calme et un certain temps pour y parvenir. Et je ne peux pas rester animal très longtemps, je pense que j’y parviendrais avec le temps et l’entraînement.

[...]

Aujourd’hui, je vis une scolarité épanouie, j’aime beaucoup draguer et m’amuser. On me connait pour ça : pour mettre l’ambiance. Et désormais, je suis à la fin de ma sixième année ! Plus qu’une et j’aurai fini ! A moi alors la majorité, et tout ce qui va avec. Bon par contre, j’espère que d’ici là l’Aeternam Irae ne viendra pas trop mettre le bazar. Pour l’instant, ça va, Poudlard n’est pas touché. Espérons que cela continue. Mais si jamais ils commençaient à prendre le pouvoir, je n’hésiterai pas à prendre part à la défense !

             
code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Teacher & co ϟ Docendo discimus

Messages : 324
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 3:27

Oh un nouveau !!! Bienvenue petit scarabée, c'est cool de voir des nouveaux arrivées, moi j'aime bien voir arriver de nouveaux souffre-douleurs euh élèves je veux dire :mout:

Si tu as la moindre question n'hésite pas, ça sera un plaisir de t'y répondre, et j'espère que tu seras vite validé pour que tu puisses assister à mes cours ! Allez hop hop hop, on se dépêche de finir sa petit fiche ! :mexico: :string: :rp: :wué:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Slytherin ϟ On the way to greatness

Messages : 342
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 8:34

Hey tu sais que tu es mignon toi :mout: Tu es une Hempton, Charlie oublie pas !
Pardon pardon je m'égare. J'adore Ben Stone il est tellement peux souvent pris que je suis toute contente.
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fichette.

• • • • • • • • • • •

But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ravenclaw ϟ Intelligence is surest

Messages : 213
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 10:35

Oh mon dieu, oh mon dieu, oh mon dieu !! Un nouveaauuuuu !
Sois le bienvenu parmi nous Evan :petillant: En plus, tu as une obsession pour le feu... Quelque chose me dit que ça va être très intéressant avec Téha qui ne contrôle pas sa magie et qui envoie des flammes quand ça part en cacahuète... :drewpale:

• • • • • • • • • • •


Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.

Crédit - [url=dream.forumgratuit.eu]Joy[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 20
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 11:59

Merci beaucoup de votre accueil Smile Je sens que je vais bien m'amuser ici :hola:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 1051
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 16:14

Ooooh un nouveau Smile Bienvenue à toi parmi nous !

Bonne chance pour ta fiche ! Si tu as des questions n'hésite pas ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 20
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 16:39

Merci beaucoup Ashton Smile J'ai adoré lire ta fiche haha

• • • • • • • • • • •


Joke is the best part of the life

Bombabouses, oreilles à rallonge, praline longue langue... ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 1051
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Jeu 2 Juin - 17:00

Ma fiche ? Comment ça ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 20
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Ven 3 Juin - 10:52

Bah j'ai regardé ta fiche pour voir comment faire pour raconter mon histoire sans parler de ma maison de répartition à la base ^^

• • • • • • • • • • •


Joke is the best part of the life

Bombabouses, oreilles à rallonge, praline longue langue... ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 295
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Sam 4 Juin - 11:52

Bienvenue parmi nous ! J'espère que tu te plairas ici !

• • • • • • • • • • •


Nothing Is Stronger Than A True Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wizard ϟ Call it magic

Messages : 88
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Lun 6 Juin - 19:14

Bienvenue toi ! :D

Au plaisir de te lire bientôt ;)

xxxxxxxxxxxxxxx

• • • • • • • • • • •



I can make the Badboys good for a weekend
Je suis Lady Marmalade ♫ Touch of her skin feeling silky smooth, color of cafe au lait alright, made the savage beast inside roar until he cried
« More, more, more » ▬ Patti Labelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gryffindor ϟ Brave at heart

Messages : 20
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Ven 17 Juin - 2:40

Merci vous deux !!! Je viens vous dire que je suis désolé du retard qu'a pris ma fiche, mais j'ai eu des soucis de connexion (inondations tout ça tout ça). Je devrais logiquement l'avoir fini demain Smile

• • • • • • • • • • •


Joke is the best part of the life

Bombabouses, oreilles à rallonge, praline longue langue... ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Autority ϟ Obey him

Messages : 281
MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   Mer 22 Juin - 14:02


Tu es validé(e) !
Et on fait tourner les serviettes !



FÉLICITATIONS PETIT LUTIN !


Bienvenue officiellement parmi nouuuuus ! Content que tu nous aies rejoint, et ta fiche fut très agréable à lire ! Je ne pense pas me tromper en t'envoyant chez les Poufsouffle, tu sembles avoir tout de leur caractère, et vu le nombre de fois où tu as parlé de loyauté, je pense que tu m'as laissé plusieurs indices ! Bon jeu l'ami !


Après lecture de ta fiche, nous sommes heureux de te valider ! Bravo, tu viens d'entrer dans le cercle très privé des futurs membres de l'hôpital psychiatrique le plus proche. Maintenant que tu as une jolie couleur qui te va à ravir, il est temps de travailler un peu ! Oui, encore. Pardon, on te transforme en elfe de maison à peine arrivé(e) ! Tout d'abord, il va falloir recenser ton avatar juste ici. Après cela, il faut faire une jolie fiche de liens ! C'est pas obligatoire.. Mais en fait si, sinon on te réduit en tacos !   Ce sera juste ici ; avec ça tu as aussi le droit de faire une fiche de rp, juste . Tu te sens seul(e), solitaire, esseulé(e) dans une forteresse de solitude ? Alors n'hésites pas à te faire un scénario qui viendra te sortir de ta solitude ! Rendez-vous ici. Puis, comme tu n'as pas envie d'être un SDF ou un chômeur, tu trouveras ton bonheur ici.
Nous ne pouvons que t'encourager à flooder et te connecter sur la CB où nous t'offrirons tacos et des danses du string.    

Have fun. Et attention aux nargoles !

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aeternamirae.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evan N. Rosebury - He was no dragon. Fire cannot kill a dragon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» FARRELL - fire cannot kill a dragon
» fire cannot kill a dragon. (elwan)
» Fire cannot kill a dragon. ft. Aegon Targaryen
» Un Dragon: Jacques DANNEQUIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeternam Irae :: The sorting Hat :: Le registre du ministère-