Partagez | 
 

 Enough

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 156
MessageSujet: Enough    Mar 1 Mar - 17:01


Enough
Opale&Ellie

Ellie n’en pouvait plus.

Avoir vu sa meilleure amie dans un état d’ébriété avancé lors de la dernière rencontre du Fallen Order lui avait fait réaliser à quel point toute cette histoire n’avait aucun sens : comment pouvait-elle se targuer d’être une bonne meilleure amie si elle ne faisait rien pour aider Opale ? Ellie se détestait d’avoir pris de la distance avec elle, même si, au fond, c’était Opale qui s’était éloignée. L’ancienne vert et argent n’aurait jamais dû la laisser déraper ainsi, mais comment était-elle sensée l’empêcher de s’autodétruire ? La brunette savait qu’Opale était passée par des moments très difficiles depuis le départ d’Andrew et la perte de son bébé … mais elle ne savait pas comment sortir Opi’ du trou dans lequel elle était en train de s’enterrer. Surtout avec ‘Drew dans les parages …

Ellie se sentait comme la pire des menteuses hypocrites de laisser Opale s’enfoncer ainsi dans sa douleur et son chagrin alors que l’homme qui était la cause de tout ce désespoir était de retour dans le coin … Mais elle ne pouvait rien faire ! Ce n’était pas à elle de révéler quoi que ce soit à Opale, c’était à Andrew. Elle ne pouvait pas forcer les choses … cela la dépassait tellement, ça ne la regardait pas du tout. Elle se sentait si impuissante, si inutile …

Garder ce secret était en train de la tuer, et de ruiner son amitié avec Opale.

Réalisant cela, Ellie cessa sa contemplation du plafond de sa chambre et se redressa brusquement. Elle regarda le réveil et les chiffres lumineux lui apprirent qu’il était 1h00 du matin. Elle faisait de l’insomnie depuis des jours à cause de ce problème avec Opale. Depuis la dernière réunion du FO … Ellie réfléchit un instant. Il était 1h00 du matin, un vendredi soir … Clairement, Opale ne serait pas couchée.

La jeune tatoueuse prit donc une décision complètement irrationnelle. Elle jeta un coup d’œil à la place vide dans son lit. Noah travaillait tard au Dice, elle avait donc tout le loisir de partir faire une escapade nocturne sans qu’il s’inquiète. Elle laissa tout de même une note sur son oreiller, pour qu’il ne l’attende pas. Elle enfila rapidement un legging et un chandail ample avant de transplaner sans plus de préparation.

Elle réapparu devant la porte de l’appartement d’Opale. Elle se sentit tout de suite ridicule, mais savait qu’elle ne devait pas reculer : il en allait de son amitié avec sa meilleure amie, l’autre part d’elle-même ! Il ne s’agissait pas d’une simple connaissance, il s’agissait d’Opale, par Merlin ! Opale, celle qui avait partagé toutes les joies de la vert et argent pendant des années, détruisant tous les préjugés sur les relations Gryffy-Serpy, celle qui l’avait épaulée avec son salon de tatouage, celle qui en avait bavé dans les derniers temps … celle pour qui Ellie n’avait pas été suffisamment présente. La brunette s’en voulait atrocement, et sa culpabilité lui donna la force de lever le bras et de toquer contre la porte.

Il y avait du bruit à l’intérieur de l’appartement, Ellie savait donc qu’Opale n’était pas couchée, mais elle n’obtint aucune réponse. Alors elle sonna.

Rien.

Ellie serra les dents et jura tout bas. Alors elle cogna plus fort et cria, se fichant bien de l’heure qu’il était :

« Opale ! Ouvres-moi ! »

Rien.

Secouant la tête, Ellie tourna sur elle-même, incertaine de ce qu’elle devait faire. Puis, elle décida qu’elle ne se laisserait pas ignorer. Oh. Non. Elle tourna la poignée : verrouillée. Elle sortit discrètement sa baguette et murmura :

« Alohomora. »

Franchement. Comme si une porte verrouillée allait empêcher une sorcière d’entrer … Elle poussa la porte et entra. Le bruit s’était tu. Ellie planta ses deux pieds dans le sol en refermant la porte et cria, d’un ton sans appel :

« Opale White, je suis entrée et je ne partirai pas tant que tu ne te seras pas montrée ! J’attends ! »

Elle croisa les bras contre sa poitrine et attendit que son amie se présente dans le hall de son appartement.

acidbrain

• • • • • • • • • • •

Dark paths ahead, it'll be okay if you take my hand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 388
MessageSujet: Re: Enough    Dim 17 Avr - 20:59

Enough
Ellie&Opale

Un… Deux… Trois… Quatre… Un… Deux… Trois… Quatre… Un… Deux… Trois… Quatre… Malgré tous les efforts surhumains d’Opale, c’était chiffre si peu glorieux de battements de cils qu’elle pouvait faire avant que ses yeux ne s’embrouillent de nouveau. Un… Deux… Trois… ce chiffre sans cesse plus petit qui lui rappelle toujours à quel point elle se sent seule. Seule… un mot su fort et rempli de vérité alors qu’elle regarde autour d’elle les visages peu familiers qui l’entoure. Où se trouvait-elle, de toute façon ? Elle ne s’en souvient même pas. Elle sait seulement qu’elle a transplaner dans un coin reculé du monde pour pouvoir se retrouver seule. Encore une fois, ce mot vient la frapper au visage comme un boxeur qui cherche à atteindre sa cible. Bien trouver. Sa tête lourde tombe contre son bras mou. K.O. Un autre round ne sera pas nécessaire, elle le sait. Elle entend déjà les pas des prédateurs dans son dos et elle sait qu’elle serait peut-être mieux de partir. Elle les entend parler, mais elle ne comprend pas la langue. Tout ce qu’elle peut dire, c’est qu’il ne s’agit certainement pas d’anglais. Super, elle n’a jamais été bonne pour apprendre d’autre langue. Était-elle tout simplement douée dans quoi que ce soit ? Péniblement, elle se lève de son tabouret en se tenant bien contre le comptoir et dirige ses pas vers la sortie. La brise froide lui redonne assez de lucidité pour qu’elle remarque la neige qui l’entoure. Elle avait besoin de se rendre aussi loin pour s’isoler maintenant ? Avec un dernier effort, elle ferma les yeux et transplana vers son loft, à grand peine.

CRAC ! BOUM ! CLAC ! Atterrir dans les déchets, voilà qui n’était pas nouveau. Opale éclata de rire en tentant de se relever, trouvant la situation si… véridique ? N’était-elle pas un déchet de la société, justement ? Elle avait si bien réussi dans la vie. Elle avait un boulot génial, quelque chose qui la rendait si fière puisqu’elle avait travaillé à la sueur de son front pour le réaliser… mais peut-être que la routine devenait son pire ennemi et l’entrainait vers l’enfer. Elle se souvenait de la première année de son départ. Elle avait eu si mal, mais elle avait remonté la pente, Ebony à ses côtés, projet après projet, attendant avec impatience son retour. Elle savait qu’il allait revenir, puisque l’hurleur n’était pas parti avec lui. Et puis… il y avait eu cette terrible nouvelle… celle qui lui avait mis le moral à zéro. Andrew était parti et le bébé qu’elle portait dans son ventre aussi. Elle ne savait même pas qu’elle était enceinte et l’avait appris alors que ce petit être était mort. Comment ne pas avoir le moral complètement détruit après une telle épreuve ? À ce moment, Opale s’était entouré de sa famille, de ses amis. Elle avait omis de parler de sa grossesse à ses parents, mais Ellie avait sue toute la vérité et l’avait soutenue… avait pleurée avec elle. Et maintenant ? Tout allait pourtant bien pour elle. Elle pourrait trouver un autre homme pour partager sa vie et retrouver le sourire qu’elle avait au tout début. Cet homme pourrait être parfait, mais il ne serait pas Andrew. Les larmes revinrent à ses yeux et elle comprit pourquoi elle était tombée aussi bas. En sanglotant, elle remonta les marches jusqu’à son loft, non sans peine et sans bleus.

BAM ! BAM ! BAM ! Opale ouvrit les yeux, mais tout ce qu’elle pouvait voir, c’était le cimetière qui s’étendait à ses pieds. Les cadavres de bouteilles vides qu’elle n’avait même pas pris la peine de déplacer et l’odeur de l’alcool qui planait dans l’air. Elle poussa un soupir, consciente qu’elle avait touché le fond depuis longtemps et qu’elle ne pouvait plus remonter à la surface maintenant. D’un côté, elle s’en fichait un peu, maintenant, parce qu’elle en avait l’habitude. Elle eut l’impression d’entendre vaguement son nom, mais elle n’en était pas certaine. Elle se leva, se esprit revenant doucement sur terre. « Opale White, je suis entrée et je ne partirai pas tant que tu ne te seras pas montrée ! J’attends ! » Oups… Opale ne connaissait que trop bien la voix qui résonnait dans tout son loft. Et merde ! Elle ferma fermement les yeux avant d’entendre le bruit des bouteilles qui roulaient sur le plancher alors qu’Ebony s’élançait vers la voix de sa meilleure amie. Elle le regarda faire un instant avant de s’asseoir sur son lit en poussant un soupir. Elle savait qu’une porte ne pouvait arrêter une sorcière aussi têtue qu’Ellie, alors elle attendit simplement de la voir arriver dans sa chambre en compagnie du Hurleur qui semblait très content de lui-même. En regard l’état de sa chambre, Opale se releva rapidement, la tête lui tourna et elle se souvint qu’elle devrait peut-être prendre un cachet pour baisser sa grosse migraine et s’excusa aussitôt. « Euh… Ma chambre ne rend pas hommage à mon état. J’ai l’air beaucoup plus saoule que je ne le suis en réalité ! » Sa voix semblait raisonner dans sa tête, comme l’écho d’un mensonge. Elle poussa un soupir et son regard se porta sur le portrait d’elle et Andrew qui ne quittait pas sa table de chevet. Elle souriait et Andrew se tournait toujours vers elle en la regardant avec amour. Quelque fois, Opale se tournait vers lui et l’embrassait sur la joue. C’était Ellie qui l’avait pris, dans la cabane du garde-chasse… un souvenir qu’elle chérissait tout autant que le morceau de vêtement du garde-chasse qui se cachait sous son oreiller. Son odeur y était toujours grâce à un charme. Détachant son regard de cette pièce de décoration qui lui faisait mal au cœur, elle regarda Ellie avec la même tête qu’un chien qui sait qu’il a fait une bêtise. « Ne me gronde pas trop fort d’accord ? Je sais que je l’ai mérité, mais je suis entrain de dégrisé et j’ai un mal de crâne terrible. »

Emi Burton

• • • • • • • • • • •

Amen
Last night I had a dream The dream I had was true I fell through the stars When walking on the moon Burned like a thousand candles in his arms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 156
MessageSujet: Re: Enough    Dim 1 Mai - 22:30


Enough
Opale&Ellie



Ellie ne fut qu’à demi surprise de voir débarquer dans le hall Ebony, l’animal extraordinaire qui ne quittait plus Opale depuis qu’Andrew, lui, s’était fait la malle.

La tatoueuse secoua la tête et caressa distraitement la tête soyeuse du compagnon d’Opi.

« Tiens … tu es portier, maintenant ? C’est toi qui accueille les âmes égarées qui viennent encore jusqu’ici ? »

Soupirant de découragement, Ellie se sentit envahie d’un mélange d’émotions contradictoires : de la colère, de la tristesse, de la culpabilité, de la résignation, de l’indignation … La jeune femme savait bien que sa meilleure amie était au plus bas. Elle savait quel coup dur elle avait subi, quelles épreuves elle avait dû surmonter presque toute seule. Sans Andrew. Sans l’homme de sa vie, sans l’autre moitié d’elle-même … avec une acuité aigüe, Ellie réalisa qu’elle-même serait sans doute dans un état bien proche de celui d’Opale si Noah devait la quitter ainsi. La compassion s’inséra insidieusement dans le cocktail déjà explosif d’émotions qui tourbillonnaient dans l’esprit de l’ancienne Serpentard.

Réalisant assez rapidement qu’Opale ne se déplacerait pas jusqu’au hall, Ellie emprunta le corridor qui menait à sa chambre, se doutant qu’elle la trouverait là. En entrant, elle fronça le nez devant l’odeur nauséabonde qui émanait de la bonne douzaine de bouteilles vides qui parsemaient le sol. La brunette s’arrêta net dans le cadre de la porte, choquée. La colère se fit plus forte dans son esprit. Ellie ne comprenait pas comment Opale, la personne la plus forte qu’elle connaissait, pouvait être rendue aussi bas. Glissant sur les cadavres de bouteille, le regard d’Ellie se posa enfin sur sa meilleure amie.

« Euh … ma chambre ne rend pas hommage à mon état. J’ai l’air beaucoup plus saoule que je ne le suis en réalité ! »

Ellie leva les yeux au ciel, puis donna un coup de pied involontaire dans une bouteille en avançant d’un pas dans la chambre. Elle gronda, d’une voix oscillant entre l’amusement et le découragement :

« Opale White, c’est pratiquement moi qui ait inventé cette phrase. Je sais pertinemment que tu es aussi saoule – sinon plus – que ce que tu as l’air. »

Un souvenir fugace clignota dans l’esprit d’Ellie. Une grosse cuite, une bêtise, le sermon de Shawn, et cette phrase … cette phrase, qu’elle avait dite si souvent pour tenter de s’en sortir. Évidemment, ça n’avait jamais marché … !

« Ne me gronde pas trop fort d’accord ? Je sais que je l’ai mérité, mais je suis en train de dégriser et j’ai un mal de crâne terrible. »

Ellie regarda son amie, interloquée. À quoi elle jouait, là ? C’était quoi, ces yeux de chat botté ? Elle essayait de l’amadouer ? Ellie retint un sourire et, s’assurant que son amie voit bien tous ses gestes, elle sortit sa baguette magique et la pointa lentement vers sa gorge. Puis elle murmura, tout sourire :

« Sonorus. »

Triomphante, elle avança encore dans la chambre. D'un ton posé, elle artricula soigneusement :

« OPALE. C’EST ASSEZ. D’ACCORD ? »

Ses mots résonnaient avec force dans la petite chambre sous l’influence du sortilège. Déjà que la brunette parlait fort, avec le sortilège, c'était quasiment insupportable. Ellie y mit fin d’une autre formule magique et s’arrêta devant sa meilleure amie. L’heure n’était plus aux mauvaises blagues ou à la rigolade … une vague de chagrin s’abattit lourdement sur l’ancienne vert et argent. Elle posa une main réconfortante sur l’épaule de la belle blonde.

« Opale … je sais que j’ai été horrible. J’aurais dû être bien plus présente pour toi, je n’aurais jamais dû te laisser toute seule. Tu as été là pour moi quand j’ai eu besoin de toi et quand ça a été sur toi que le ciel s’est effondré, j’ai été la pire meilleure amie au monde. Je suis désolée … tellement désolée. »

Ellie serra les dents pour contenir l’émotion qui l’étouffait. Sa gorge sèche et serrée laissa à peine passer un filet de voix quand elle reprit :

« Je ne peux plus te laisser t’autodétruire comme ça. Tu es forte, Opale, la plus forte que je connaisse. Il faut juste que tu réapprennes à le voir … Il faut remonter la pente, d’accord ? Laisse-moi t’aider. Laisse-moi être la meilleure amie exemplaire que j’aurais dû être il y a bien longtemps. »

Ellie sourit à son amie, pleine d’espoir.

« De toute façon, être heureuse sans toi, c’est pas drôle. Je ne suis jamais complètement heureuse sans ma pétillante meilleure amie à mes côtés … Allez, Opi’. On reprend le contrôle ? »

Ellie savait qu’il faudrait sans doute bien plus qu’un bon « pep talk » pour qu’Opale se sorte vraiment de l’enfer dans lequel elle s’était vautrée depuis des mois, mais il fallait bien commencer quelque part. Et Ellie était bien une Serpentard : ambitieuse et bornée. Elle ne lâcherait pas le morceau, quand bien même elle devrait s’acharner sur son amie pour le reste de ses jours.

Qu’elle le veuille ou non, Opale réapprendrait à être heureuse.

acidbrain

• • • • • • • • • • •

Dark paths ahead, it'll be okay if you take my hand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Enough    

Revenir en haut Aller en bas
 
Enough
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeternam Irae :: Magical Story :: Angleterre :: Londres :: Habitations :: Appartement d'Opale White-