Partagez | 
 

 Opamy x Are you still having fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wizard ϟ Call it magic

Messages : 535
MessageSujet: Opamy x Are you still having fun   Dim 31 Jan - 13:07

Amy ∞ Opale

« Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit il.
Vous n'avez apprivoisé personne et personne ne vous a apprivoisé. Vous êtes comme était mon renard. C'était un renard semblable à cent mille autres, mais j'en ai fait mon ami et il est maintenant unique au monde.»


Il y avait des jours comme cela où tout échappait à la compréhension. On avait beau s’accrocher à certaines idées, vouloir plus fort que tout cerner le pourquoi du comment, rien n’y faisait. Les questions étaient toujours nombreuses dans les esprits vifs, mais trop compliquées quand la situation n’avait encore été jamais vue auparavant. Etait-ce une raison pour foncer dans le mur sans prendre la peine de se battre et de regarder les situations qui valaient la peine d’être vécue ? Non. Elle n’était pas de ce genre-là, la belle et pétillante Amy. Puis après tout, à chaque nuit son aurore, n’est-ce pas ? Evidemment qu’elle avait peur que cette nouvelle secte fasse tout foirer, après tout ils leurs avait mit plus d’une fois de sacré bâton dans les roues venant troubler son petit monde tranquille. Evidemment qu’elle ne savait pas comment les choses allaient évoluées, elle n’avait pas la science infuse après tout et malgré le fait qu’on lui attribuait une intelligence hors paire elle restait une de ces femmes simples. Un peu dérangée certes mais simple. Mais elle n’en démordrait pas : tout avait toujours une solution, et ceux qui croyaient dur comme fer à leurs convictions l’emportaient toujours sur le mauvais, sur la vermine ne connaissant rien à la réalité des choses même si celle-ci revenait. Car oui, Amy n’arrivait pas à les comprendre eux et leur combat le bien contre le mal. Est-ce qu’ils se rendaient un minimum que c’était eux qui faisaient le mal ? Qui insérait des tentions palpable dans la splendeur du monde magique ? Si tout le monde avait agi comme eux il y aurait bien longtemps que les sangs purs auraient disparut et ça aux yeux de la brune c’était une chose étrange. Mais cet optimisme était souvent ébranlé, elle avait du mal à garder le cap quelque fois et pourtant elle n’avait jamais abandonné sa lutte contre la facilité.


Oui la belle ne choisissait jamais la facilité, c’était une battante qui acceptait de faire ce qui valait la peine d’être fait pour sa noble cause. La liberté. Dans sa tête pas de Fallen Order ni d'Aeternam Irae, seulement un vent de courage et de liberté puissant et vigoureux. Alors lors de ses prestations elle s'efforcer de transmettre cette puissance aux clients du Dice, se mouvant avec facilité sur les podiums elle fait claquer ses talons au rythme des basses. Un boum boum agréable retentit en elle et un sourire traverse son visage alors qu'elle tourne sur elle même sous le regard des clients. Déhanchement sympathique de la demoiselle au corps recouvert de paillettes dorées. Elle croise le regard de Shawn son patron qui semble être content du spectacle. Si il savait qui elle était vraiment elle ne doute pas qu'il aurait déjà cassé la gueule au ministre de la magie qui la reluque depuis tout à l'heure. Mais il ne sait pas et n'est pas près de savoir... Quand tout a coup Amy entend un bruit de verre cassé elle ne tarde pas à trouver l'origine de ce bruit et tourne son regard vers le bar. Une blonde y est accoudée et lève son verre un air niais collé sur son visage. Amy saute de la scène et se dirige vers la blonde qu'elle a déjà vu chez Ellie "Ohlalala Miss t'es dans un sale état ! Noah un café pour la demoiselle s'il te plait" dit-elle en souriant a son ami. Elle se tourne vers la demoiselle qui se dandine au milieu des gens maintenant et éclate de rire, des spécimens comme ça il y en a au Dice mais des comme elle, elle n'en a jamais vu.

code by Silver Lungs

• • • • • • • • • • •

sweet dreams are made of this
Tout a commencé avec un mot dégouttant qui voulait rien dire du tout, un mot comme « métastase », pourquoi pas mammouth pendant qu’on y est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 388
MessageSujet: Re: Opamy x Are you still having fun   Dim 31 Jan - 18:02




Are you still having fun.



Il y a de ces jours où l’on a l’impression que le monde à arrêter de tourner et qu’il n’y a plus aucune raison de vivre. Il y avait quelques jours que l’annonce de l’Aeternam Irae avait exploser dans les journaux et Opale n’en allait que de moins en moins bien. Elle aurait pu être là-bas, elle aurait du être là-bas ! Comment pouvait-elle encore se regarder dans le miroir et croire que tout allait bien ? Et si elle avait été capable de faire la différence ? De faire en sorte qu’une telle tragédie ne se produise jamais ? Derrière son bureau, dans son local qu’elle avait si durement gagné, elle se sentait vide et sans vie. Elle regarda les derniers clients qui franchissaient la porte et se leva, tel un zombie, pour brandir sa baguette et changer l’écriteau qui annonçait la fermeture. Elle fermait plus tôt que d’ordinaire, aujourd’hui, pour des raisons évidentes : Elle ne pouvait tout simplement pas travailler dans de telles conditions. Elle sortit rapidement et verrouilla la porte en brandissant son arme, son regard se perdant au loin. Elle marcha en silence dans Pré-au-lard, sous le rire des étudiants insouciants des dangers de ce monde. Il faisait déjà sombre dehors et elle ne voulait pas rentrer chez elle, elle ne voulait pas se retrouver toute seule. Andrew lui manquait énormément… et ne pas connaître la raison de son départ ni s’il était toujours vivant était maintenant un poids trop lourd sur ses épaules. Sans s’en rendre compte, ses yeux se portèrent vers le Dice N’ Magic. Peut-être que Shawn, son mentor, trouverait le moyen de lui redonner le sourire.

Lorsqu’elle entre dans le cabaret, la musique l’envahit alors. Elle regarda le bar et fut heureuse de voir un visage familier. Noah… Elle s’approcha et entama la conversation… tout comme plusieurs verres. Elle voyait bien le regard désapprobateur de son ami, mais elle payait, alors il ne pouvait absolument rien dire. La tête commença à lui tourner alors qu’elle lui demandait où se trouvait son grand ami. D’un mouvement de tête, il lui fit comprendre qu’il était occupé. Elle se retourna, un peu trop vite pour la fumée dans son cerveau, chancela légèrement sur sa chaise et reconnu le visage du nouveau ministre de la magie. « Oooooh ! Monsieur a de la GRANDE visite ! » Alors qu’elle se retournait vers le bar, son verre se fracassa contre le comptoir. Elle leva le verre à ses yeux et regarda briller les lumières qui se reflétaient doucement et elle fut prise d’une hilarité incontrôlable. Elle remarqua à peine la jeune demoiselle qui se jeta à ses côtés et demander quelque chose à Noah. Elle était plutôt concentrée à se dandiner contre le voisin… le cœur complètement déchiré. En fait, elle n’allait pas bien du tout et elle le remarqua lorsque les larmes se mirent à couleur contre ses joues… dans son esprit embrumé, elle ne fit rien pour les empêcher. Elle avait mal pour les sorciers qui vivaient dans la peur… et elle avait mal parce qu’elle était indéniablement incapable d’oublier Andrew... d'oublier qu'il l'avait si lâchement abandonnée.

love.disaster

• • • • • • • • • • •

Amen
Last night I had a dream The dream I had was true I fell through the stars When walking on the moon Burned like a thousand candles in his arms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wizard ϟ Call it magic

Messages : 535
MessageSujet: Re: Opamy x Are you still having fun   Jeu 4 Fév - 21:07

Amy ∞ Opale

« Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit il.
Vous n'avez apprivoisé personne et personne ne vous a apprivoisé. Vous êtes comme était mon renard. C'était un renard semblable à cent mille autres, mais j'en ai fait mon ami et il est maintenant unique au monde.»


Un jour quelqu’un a dit « quel homme est sans erreur, et quel roi sans faiblesse ? ». Prisonnier du cercle dans lequel on nous traine dès gamin, la façade et le paraître est ce qu’il y a de plus important, du moins dans certaine grandes familles cela va de sens. Pourtant, n’était-ce pas en laissant ses failles resurgir que l’humanité est le mieux dévoilée ? Certaines personnes sont comme ça, incapables de montrer ce qu’il y a de plus humain chez eux, se cantonnant à montrer un visage toujours sous son meilleur jour. Renier une partie de ce que l’on est n’est-il pas se perdre quelque peu en route ? Ou alors est-ce un simple instinct de survie dans un monde tourmenté tel que le monde de la magie ? Après tout le danger est partout et montrer ses convictions trop facilement se rattaché à une forme de suicide de nos jours. Et puis il y a ces personnes se forçant à porter un masque tout les jours, pas forcement pour faire bonne impression, mais pour cacher quelque chose qui au fond les brises et les rends faibles, voilà tout.

On ne choisissait pas les choses qui bouleversait la vie, certaines rencontres marquaient plus que d’autres, certaines décisions venaient heurter sensiblement la vision que certains se faisaient du futur. Mais, elle, la jolie petite Amy Gallagher, avait toujours eu le goût du risque, elle avait toujours apprécié jouer avec le feu jusqu’à se bruler le bout des doigts ou même la main entière. Certes, il ne s’agissait plus d’enfantillages, et les enjeux ne la concernait pas seulement elle mais peu importait car le jeu valait bien la chandelle. Alors elle se battait pour faire de ce mode un monde meilleur, si bien que quand elle vit cette jeune blonde; bien que plus vieille qu'elle de quelques années; se donner en spectacle ainsi, elle ne put s'empêcher de voler à son secours. Pas qu'elle en ait besoin vu sa demonstration de caractère bien trempé mais elle se disait que si cette fille était dans cet état il y avait bien une raison. Quand des larmes vinrent envahir ses joues pâles Amy compris que cette fille était en détresse et la saisit par le bras afin de l'emmener s'asseoir un peu plus loin. Si quelques minutes plus tôt elle l'avait bien fait rire ce n'était plus le cas maintenant. La brune lui passa une main sur la joue et remonta une mèche de ses cheveux derriere l'oreille en souriant. " Je suis Amy Gallagher, il me semble t'avoir déjà vu à Poudlard. Qu'est-ce qu'il te chagrine autant boucle d'or ? Quoi que cela soit ça ne mérite pas de faire couler des larmes sur un si beau visage tu ne crois pas ? "

code by Silver Lungs

• • • • • • • • • • •

sweet dreams are made of this
Tout a commencé avec un mot dégouttant qui voulait rien dire du tout, un mot comme « métastase », pourquoi pas mammouth pendant qu’on y est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 388
MessageSujet: Re: Opamy x Are you still having fun   Mer 10 Fév - 5:56




Are you still having fun.



Opale pleurait et elle se sentait absolument ridicule. Elle se sentait faible, elle n’arrivait pas à croire qu’elle pouvait s’abaisser à ce point. Elle était là, dans un cabaret qui avait une très bonne réputation… et elle se donnait la pire possible. Elle était là, son verre à la main, à danser contre un homme qu’elle ne connaissait absolument pas et, si elle ne se retenait pas, elle savait qu’elle aurait depuis longtemps sauter sur la scène pour se trémousser avec les danseuses, avant de se faire mettre à la porte par les gros bras du casino. Non, ce n’était pas la réputation qu’elle voulait donner et ce n’était pas non plus celle qu’elle voulait pour son propre Business. Plus personne ne viendrait la voir si elle donnait l’impression d’être une sale ivrogne. C’était pourtant ce qu’elle était depuis maintenant quelque mois. Elle n’avait pas trouvé d’autre moyen de noyer sa peine… au sens propre comme au sens figuré. Elle buvait donc bouteilles après bouteilles. Verre après verre, en tâchant d’oublier la personne qu’elle était, la douleur qu’elle était… la loque qu’elle était. Andrew était partie depuis maintenant… 3 ans ? Quand commencerait-elle à faire son deuil ? Était-elle justement en train de vivre sa peine et de tenter de passer à autre chose ? Le contact du verre froid entra sa main lui donnait pourtant cette impression de liberté, cette impression qu’il n’y avait plus rien pour la freiner et qu’elle avait enfin le droit de vivre pleinement sa peine. Cette tristesse, la vivait-elle vraiment ou tentait-elle plutôt de la caché au fond de son âme ? Elle était plutôt une toute petite fille qui refusait de croire dure comme fer que le père noël n’existait malheureusement pas. Et elle était consciente que le sortilège d’oubliette ne pourrait pas être aussi efficace que l’était ce whisky pur feu sur le moment. Quoi que, sous les brumes de son cerveau meurtri, ce sortilège devenait des plus intéressant, un baume qui lui permettrait de nouveau de se sentir vivante.

La belle blonde sortit rapidement de son rêve lorsque la danseuse la tira par le bras pour l’amener un peu plus loin. Elle fit un petit coucou au monsieur qui se lécha les lèvres en la regardant partir et elle eut aussitôt un haut le cœur. Beurk… lui et son attitude : Je suis un vieil oncle pervers. Une fois à l’écart, la jolie brunette passa une main sur sa joue avant de replacer une mèche de ses cheveux. Sur le moment, Opale trouva le geste déplacé pour une personne qu’elle connaissait à peine, mais ses réflexes défaillants ne lui permirent pas de réagir assez vite. Elle laissa donc cette inconnue prendre soin d’elle comme l’aurait fait sa maman… comme l’avait justement fait sa maman lorsqu’elle l’avait trouvé en pleur dans sa chambre à son retour de 7ème année. « Je suis Amy Gallagher, il me semble t'avoir déjà vu à Poudlard. Qu'est-ce qu'il te chagrine autant boucle d'or ? Quoi que cela soit ça ne mérite pas de faire couler des larmes sur un si beau visage tu ne crois pas ? » Un garda un moment le silence, légèrement en colère. Elle n’arrivait pas à comprendre contre qui sa colère était dirigée. Vers cette femme qu’elle connaissait à peine et qui voulait tout savoir de sa vie. Comme si, avec un verre de trop dans le gosier, elle serait loquace sur sa pauvre vie merdique. Elle était peut-être en colère contre elle-même. Après tout, elle se montrait faible dans un lieu public, elle, Opale White, cette fille qui n’avait jamais pleurer devant personne et qui le faisait maintenant devant une parfaite inconnue. La véritable personne contre qui devait se tourner sa haine, c’était Andrew. Après tout, c’était sa faute à lui, si elle se trouvait dans un tel état, c’était lui qui l’avait lâchement laissé…. Non. Elle se mentait à elle-même et les paroles de sa mère lui revinrent en tête : « S’il est parti, ma douce pierre précieuse, c’est pour une bonne raison, non ? » Et elle l’avait cru. Elle était certaine qu’à son retour, s’il revenait… elle comprendrait. Mais 3 ans ? Il pouvait tout aussi bien être mort et elle ne le saurait jamais ! Elle ressentit un nouveau choc. Si c’était le cas, s’il était véritablement mort… resterait-elle aussi morte pour le reste de sa vie ? Elle avait absolument besoin de reprendre le contrôle de sa vie. Les yeux d’Opale papillonnèrent alors qu’elle revenait sur la terre ferme. Elle était aussi certaine que la brunette attendait une réponse de sa part : « Et bien, si un jour la personne que vous aimez plus que tout sur Terre, celui qui vous a pris la main et tout appris sur l’amour, si celui-là même vous quitte sans vous donnez la moindre raison ou ne serait-ce qu’une seule nouvelle pour une période de trois ans… Dîtes le moi ! À ce moment-là, je viendrai voir l’état de lequel vous vous trouverez. » La dernière chose qu’elle voulait, c’était avoir l’air hautaine. Elle soupira donc, passa sa main froide contre son visage et reprit : « Opale White… ancienne Gryffondor. » Elle se doutait que c’était suffisant. Elle avait eu une réputation plus que flamboyante durant ses années à Poudlard. Si Amy avait à la connaître, ces informations lui suffiraient.

love.disaster

• • • • • • • • • • •

Amen
Last night I had a dream The dream I had was true I fell through the stars When walking on the moon Burned like a thousand candles in his arms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wizard ϟ Call it magic

Messages : 535
MessageSujet: Re: Opamy x Are you still having fun   Mar 16 Fév - 22:24

Amy ∞ Opale

« Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit il.
Vous n'avez apprivoisé personne et personne ne vous a apprivoisé. Vous êtes comme était mon renard. C'était un renard semblable à cent mille autres, mais j'en ai fait mon ami et il est maintenant unique au monde.»


Il y avait des moments qui restaient ancré dans la mémoire et qui figeait le temps a jamais. Enfant, il s'agissait généralement de ces petits souvenirs de goûters chauds de maman après avoir joué dehors, la première bicyclette sans tomber, le premier amoureux, les anniversaires entre amis. Ces petites choses qui s'accumulaient et qui formaient le bonheur de toute chose. En grandissant, et après avoir décidée qu’elle prendrait en main sa vie, les meilleurs souvenirs de la jeune femme restaient ces moments où sa mère venait la border, elle revoyait son sourire elle sentait son odeur, ces moments où son père venait jouer dehors avec elle et ses deux chiens, leurs éclats de rire mêlés. Elle avait compris que ce qui était le plus important dans la vie c'était ces sensations qui faisait vibrer le cœur... mais sur le moment, personne n'avait le recul de savoir que ce moment marquerait a jamais la mémoire. Sauf pour Amy. Chaque moment que la brune passait avec Chelsea se gravait a jamais dans son cœur, elle le savait. Chaque parcelle de chaque instant où elles étaient toutes les deux entraient dans ses souvenirs comme étant les meilleurs du monde. « Et bien, si un jour la personne que vous aimez plus que tout sur Terre, celui qui vous a pris la main et tout appris sur l’amour, si celui-là même vous quitte sans vous donnez la moindre raison ou ne serait-ce qu’une seule nouvelle pour une période de trois ans… Dîtes le moi ! À ce moment-là, je viendrai voir l’état de lequel vous vous trouverez. » La jeune danseuse observe la blonde qui lui fait face  quelque peu troublée par ses paroles.  Elle observa la jeune femme un instant, bien sûre qu’elle savait ce que c’était, sa mère avait souffert des années avant de retrouver l’amour et dés lors où elle était venue au monde elle avait baignée dans cette tristesse.

Alors elle ne put s’empêcher de penser en voyant la blonde dans cet état comme si elle avait était à la place de sa mère autrefois même si les circonstances n’était pas les mêmes : que se passe-t-il après la chute ? Est-ce si facile de se relever ? Et pourquoi tu continues à avancer comme ça ? Qu’est-ce qui te permet de te lever chaque matin ? Ce n’est plus son sourire, ni son air de petit renard qu’on aurait sorti de son terrier un peu trop tôt. Il n’est plus là ton bel amour, son odeur s’estompe à mesure que les jours défilent. Tu tente de capturer les derniers instants de la fragrance, dort avec un vêtement qui porte encore la marque de leur première nuit mais c’est le comportement ridicule d’un enfant. Il t’arrive encore de s’arrêter au milieu d’une ruelle, et de chercher l’éclat de son sourire, cette présence réconfortante qui n’est plus là.

Perdue.

La seule marque qui reste est ta mauvaise humeur, tu es détestable, personne n’ose entrer dans ton bureau, et on associe rapidement ton comportement à la disparition d’une certaine personne. Les murmures s’élèvent sur ton passage. Ils imaginent les pires horreurs car tu leur en donne la possibilité. Revenir en arrière - pouvoir le retenir. Il n’a plus besoin de toi. Au revoir Amour.

« Opale White… ancienne Gryffondor. » La brune relève la tête vers la dites Opale, si elle  avait pu lui dire ce qu’elle ressentait à cet instant nul doute que la blonde aurait rangé son mauvais caractère. Amy se recula et prit place sur un carton afin d’observer l’était pitoyable d’Opale. Elle la connaissait oui, il fallait dire que la blonde n’était en rien discrète à l’école de magie mais ce n’était pas pour ça qu’elle la connaissait non. Probablement qu’elle ne la reconnaissait pas, elle avait bien changée la petite Amy, elle était devenue femme et une belle femme qui plus est. Elle soupira et tandis son café à Opale « Mmh je sais qui tu es, je trainais souvent avec Ellie à Poudlard nous étions dans la même maison et elle s’était mis en tête de me protéger des autres élèves… Je suis trop impulsive selon elle… Bref je ne peux pas prétendre avoir vécu la même histoire mais je sais ce que c’est… Ma mère s’est retrouvée seule enceinte de moi et il lui à fallut des années avant de retrouver le sourire ou même l’amour… Ce fut extrêmement difficile mais elle y est arrivée… »

code by Silver Lungs

• • • • • • • • • • •

sweet dreams are made of this
Tout a commencé avec un mot dégouttant qui voulait rien dire du tout, un mot comme « métastase », pourquoi pas mammouth pendant qu’on y est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 388
MessageSujet: Re: Opamy x Are you still having fun   Jeu 18 Fév - 6:26




Are you still having fun.



Opale grogna de mécontentement en remarquant le trouble sur le visage de la jolie brune. Quoi ? Elle était trop stupide pour comprendre qu’elle vivait une peine d’amour ? Qu’elle était limite sur le point de faire une dépression ? Elle était triste, elle avait le cœur gros et elle ne savait même pas comment elle avait encore la force d’avancer sans l’élu de son cœur. Une histoire d’amour n’est pas le centre de notre univers… mais il le devenait lorsque l’on cherchait des réponses à ses questions. La belle sorcière avait perdu 3 ans de sa vie à courir derrière une ombre, cherchant toujours plus loin où il se cachait, cherchant pourquoi elle était maintenant seule… D’Andrew, il lui restait si peu de chose. Elle avait toujours son chandail ensorcelé qui dégageait son odeur et qui l’aidait à dormir sans faire de cauchemar. Elle avait aussi son plus fidèle compagnon, cette créature qui partageait maintenant tous les plus beaux instants de son existence. Ebony ne l’avait pas quitté d’une semelle depuis son départ de Poudlard. Elle se doutait que l’ancien garde-chasse devait y être pour quelque chose, mais elle se doutait aussi qu’il n’en savait pas plus qu’elle, puisqu’il la regardait toujours avec une grande tristesse lorsqu’elle se réveillait en larme et en pleine crise durant la nuit. Il lui apportait alors le chandail avant de s’allonger contre ses jambes. Elle n’avait pas pu se résigner à le laisser dans la forêt interdite et l’avait donc amené avec elle dans la grande ville. Toutes les fins de semaines, elle l’amenait donc dans son petit chalet dans les bois, lui permettant de rester encrer à sa nature animale.

Remarquant que ses pensées vagabondaient loin de ses préoccupations, la brume s’estompa finalement légèrement dans son esprit. Elle remarqua aussi qu’elle n’avait pas été des plus agréables avec la seule personne potentiellement gentille avec elle dans le cabaret. Si Shawn l’avait remarqué, il était été si furieux qu’il l’aurait fait escorter de l’établissement… avant d’avertir Ellie pour qu’elle lui passe le plus gros savon de toute sa vie. De toute façon, elle avait déjà assez peur de Shawn, pas besoin d’ajouter sa sœur au tableau. Il avait beau être son mentor, le propriétaire du Dice restait un homme imposant qui lui avait inspiré le respect et une légère terreur dès sa première rencontre. Elle ne le contredisait d’ailleurs jamais. La voix mélodieuse de son interlocutrice lui fit concentrer son attention sur elle. « Mmh je sais qui tu es, je trainais souvent avec Ellie à Poudlard nous étions dans la même maison et elle s’était mis en tête de me protéger des autres élèves… Je suis trop impulsive selon elle… » « Mmh je sais qui tu es, je trainais souvent avec Ellie à Poudlard nous étions dans la même maison et elle s’était mis en tête de me protéger des autres élèves… Je suis trop impulsive selon elle… » Pendant un moment, Opale ressentit une petite dose de jalousie à l’idée qu’Ellie ne lui avait pas parlé de cette si grande amie. Après tout, elle avait tout de même une certaine place dans le cœur de cette dernière, si elle en croyait la danseuse. Mais cet élan s’arrêta aussi rapidement qu’il avait commencé, parce qu’elle était consciente que c’était l’alcool qui prenait le dessus sur elle. Elle en voulait à la terre entière en ce moment et Ellie était malheureusement un être humain. Elle avait le droit d’avoir des amis dans sa propre maison et elle était aussi reconnaissante qu’elle ne lui ai pas présenté tous les Serpents de Poudlard. Il n’était pas tous foncièrement gentil et certain jouer plutôt bien la comédie. « Bref je ne peux pas prétendre avoir vécu la même histoire, mais je sais ce que c’est… Ma mère s’est retrouvée seule enceinte de moi et il lui à fallut des années avant de retrouver le sourire ou même l’amour… Ce fut extrêmement difficile mais elle y est arrivée… » Opale fronça les sourcils, sachant pertinemment qu’elle allait bientôt éclater dans une nouvelle colère noire… mais ce furent plutôt de nouvelles larmes qui inondèrent son visage. La dernière chose que lui avait dit Amy l’avait atrocement amoché, lui avait complètement brisé le cœur qu’elle avait si difficilement recoller. Retrouver l’amour n’était même pas une option, lorsque l’on avait goûté aux caresses de l’être le plus parfait sur Terre. « Si vous aviez connu Andrew, vous ne diriez certainement pas de telles sottises. » articula-t-elle faiblement, plus pour elle-même que pour son interlocutrice.

En poussant un grand soupir, Opale ferma les yeux et commença à respirer doucement pour tenter de calmer le tournis incroyable qui venait de gagner son cerveau. Elle avait mal au cœur, elle voulait vomir ses tripes, elle n’avait même pas remarqué ni compté le nombre de verres qu’elle avait accumulés. « Je suis désolée pour… » Incapable de terminer sa phrase, elle fit tournoyer son doigt pour lui faire comprendre qu’elle voulait se faire pardonner son comportement enfantin des derniers instants. Peut-être que cette demoiselle pourrait l’aider à oublier ses tourments pendant un lapse de temps. 3 ans à broyer du noir, elle en avait plus qu’assez. Elle avait envie de passer à autre chose et si la mère de cette dernière y était parvenu… pourquoi ne le pourrait-elle pas aussi ? Après tout, elle avait eu de si bons moments dans sa vie durant ses 3 dernières années ! Elle avait tout de même monter sa propre entreprise qui fonctionnait plutôt bien et ça, elle pouvait en être plus que fière. « Donc, vous êtes  une bonne amie d’Ellie ? C’est ma meilleure amie… » Elle se doutait qu’elle n’avait pas besoin de le préciser, cette dernière l’ayant mentionné sans aucun doute parce qu’elle connaissait déjà le lien qui les unissait. « Elle ne m’a jamais parlé de vous… enfin… on peut se dire tu, maintenant ? »

love.disaster

• • • • • • • • • • •

Amen
Last night I had a dream The dream I had was true I fell through the stars When walking on the moon Burned like a thousand candles in his arms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Opamy x Are you still having fun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opamy x Are you still having fun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeternam Irae :: Magical Story :: Écosse :: Pré au Lard :: Dice N' Magic :: Cabaret-