Partagez | 
 

 Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Mer 27 Jan - 9:44


La nuit avait été de courte durée, quelques heures de sommeil tout au plus, mais malgré cela, Killian se sentait parfaitement reposé. Il observait devant lui les courbes félines de la jeune blonde qui quittait son lit, se dirigeant vers la salle de bain, tandis que lui était déjà debout, derrière l’îlot de sa cuisine, prenant un bon café. Il était un homme satisfait, un homme heureux. Tout lui réussissait pour le mieux en ce moment. Il avait été nommé Ministre de la Magie, une nomination qui avait eu lieu quelques jours plus tôt, et depuis il faisait les gros titres de la Gazette du Sorcier tous les jours.

Killian était de ceux qui aiment être présentable qu’importe le moment. De ceux qui peuvent porter toutes sortes d’habits. Les cheveux toujours coupés à la perfection, coiffé avec soin. Un costume trois pièces, aujourd’hui il portait un costume bleu nuit avec une chemise blanche, ainsi que sa touche personnelle, la petite serviette qui sortait de sa poche, un signe d’élégance supplémentaire. Oui, Killian aimait le luxe, son appartement au dernier étage d’un building londonien en était la preuve. Le tour de son appartement était en baie vitrée, il avait acquit tout le dernier étage, ayant là un des plus grands appartements qui soit, une terrasse où un match de tennis pouvait être joué.

Tandis qu’il terminait l’article qu’il avait prit soin de lire, se délectant de phrases telles que « gendre idéal », « Ministre avec de la poigne », « sortir de la crise avant qu’elle ne commence », « le meilleur candidat », la belle blonde avec qui il avait passé la nuit était sortie de la salle d’eau, et s’était approché de lui, posant sa main sur son torse, cherchant à l’embrasser dans le cou. «  Ne perd pas ton temps, tu sais très bien que ca ne m’intéresse pas ». Killian la regarda, et lui fit un sourire, avant de lui remettre une mèche de cheveux. «  Même si j’admet que tu m’as agréablement surpris cette nuit. Tu pourras dire à ton père que je vais accéder à sa demande, et dis lui le prix que tu as payé. ».

Killian lui fit un clin d’œil avant de terminer sa tasse de café, et de mettre sa veste de costume, fermant le bouton de cette dernière. D’un geste de la main le Ministre de la Magie rangea ce qu’il avait sorti, et il se dirigea vers la porte, suivi de la belle blonde. Avant d’ouvrir la porte, il se tourna une dernière fois vers celle qui lui avait fait passer une très bonne nuit. «  Voyons tu n’es pas sérieuse ? Je t’ai préparé le petit déjeuné, profites en. Je te recontacterai pour « finaliser » notre accord. En attendant, soit une gentille fille ». Il lui fit un sourire, avant de fermer la porte, et de transplaner quelques minutes plus tard.

La journée était idéale. Il avait prévu de faire deux réunions, une conférence de presse, et de recevoir des idées de projets de loi. Quoi de plus enrichissant que de faire sombrer une république qui n’en était plus une ? Le temps de la dictature d’Aeternam Irae était arrivé. Il lui fallait maintenant réussir à trouver le Premier Ministre idéal, mais là, il savait bien qu’il se pouvait qu’il n’ait pas son mot à dire. Après tout, la plus grande secte du monde l’avait mit à son poste, est ce qu’elle n’allait pas lui imposer quelques choix ?

Quelques questions qui turlupinaient l’esprit du Ministre de la Magie, mais qui en aucun cas n’arrivaient à enrayer sa volonté de bien faire. Killian croisa quelques fois la délicieuse blonde de sa nuit, accompagnée de son père, et à chaque fois, il faisait en sorte que les joues de la jeune femme s’empourprent. La journée se termina de la plus merveilleuse des façons, et arrivé à vingt deux heures, il se décida à quitter les locaux du Ministère.

Ses pas – ou ses envies qui sait -  l’avaient emmené dans un casino réputé de Pré-au-Lard. Il avait commandé un whisky et observait les jeunes femmes danser. Laquelle pouvait bien être sa prochaine conquête ? Il n’en avait aucune idée, mais pensait bien qu’il allait s’amuser. Doucement il buvait son verre, tandis qu’il sentait une présence venir à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Ven 29 Jan - 1:29

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



Les semaines passaient à une vitesse alarmante depuis quelques temps. Entre ses heures au casino et les réunions du Fallen Order, il n'avait plus grand temps pour relaxer. En effet, depuis que l'Aeternam Irae s'était officiellement montrée en public, ils avaient mis les bouchées double pour lutter contre la menace visible. Ils n'avaient aucune trace d'un quelconque suspect, et c'était le calme plat depuis la mort d'Alister Grimes et de David Cromley. Malgré les recherches intensives du Bureau des Aurors, de la Brigade de la Police Magique, et secrètement du Fallen Order, cela n'avait rien donné. Cette secte avait parfaitement réussi à se fondre dans le décor, tout comme ils l'avaient été dans la foule quelques minutes avant le meurtre commis par le premier des péchés capitaux : Luxure. Les portraits robots et les systèmes de reconnaissance faciale avaient été inutiles. Ils avaient des noms, mais rien ne leur était relié. C'était comme s'ils n'existaient pas, ou qu'ils utilisaient des noms de code. Clint Razhak. Ce nom ne disait rien à personne. Y avait-il réellement un Clint Razhak ? Probablement pas.

En cette soirée, quelques jours après l'attaque de la fête nationale, Shawn travaillait au Dice. Il n'était pas là tous les soirs, mais s'arrangeait toujours pour qu'un de ses employés de confiance ferme le casino en partant aux aurores. C'est pour cette raison qu'il comptait sur un futur associé dans cette affaire. Il avait offert le poste à Noah, qui accepterait probablement lorsqu'il s'en sentirait prêt. Il était possible aussi que Katie Bell finisse par travailler avec lui après sa grossesse. En effet, elle n'était pas certaine de pouvoir remonter sur un balai après que Marcus et elle auraient eu leur bébé.

La soirée suivait son cours, et Shawn était confortablement assis derrière son bureau, à régler de la paperasse, lorsque l'on frappa à la porte. Shawn invita la personne à entrer.

« Shawn, nous avons un client de marque au cabaret. J'ai pensé que tu aimerais peut-être venir le saluer en personne.
- De qui s'agit-il ?
- C'est le Ministre Killian Pearson. »

Shawn écarquilla les yeux, apparemment surpris qu'un politicien ait choisi de venir prendre un verre chez lui. Il n'aimait pas trop ces gens-là. Il avait toujours l'impression qu'ils cachaient quelque chose, et c'était souvent le cas. Bon, il était prêt à donner sa chance à Pearson, il n'avait pas une mauvaise tête, et avait été nommé ministre pour remplacer Grimes, qui ne s'était pas avéré si terrible qu'il n'en avait l'air.

« Merci, Ariana. »

Il se leva alors que sa barmaid quittait son bureau pour retourner à son poste. Shawn n'avait pas vraiment prévu de taper la discute à quelqu'un d'aussi important, mais il aurait été impoli de ne pas aller se présenter. En des temps pareils, il valait mieux avoir le ministère de la magie dans sa poche. Shawn n'était pas du genre à cirer les pompes des gens, loin de là, mais il comptait bien faire bonne impression.

Une fois en bas, il traversa la salle, contournant les tables du cabaret pour ne pas déranger les spectateurs présents à la soirée. Ariana lui fit signe discrètement pour lui montrer où se situait Pearson. Shawn avança d'un pas assuré en direction de sa table et fit en sorte que sa présence soit remarquée. Lorsqu'il eut capté le regard du nouveau chef d'état, Shawn lui dit avant de lui tendre la main.

« Bonsoir Monsieur le Ministre. C'est un honneur de vous recevoir ici ce soir. Je m'appelle Shawn Preston, et c'est mon cabaret. »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Ven 29 Jan - 8:01


Killian observait les jeunes femmes se déhancher devant lui, offrant à la vue de tous des courbes des plus délicieuses. Certaines semblaient sortir à peine de Poudlard tant elles semblaient jeunes, mais le Ministre avait jeté son regard sur une belle brune qui devait avoir vingt cinq- trente ans. Après tout, trop jeune il y aurait eu un manque de confiance, d’assurance. Il devait se sortir de la tête ses journées de travail, jamais il ne se serait douté que gérer le pays serait aussi complexe. Heureusement pour lui, il pouvait faire confiance à certaines personnes qui l’avaient accompagné dans son ascension.

Tandis qu’il posait son verre de whisky pur feu, la présence qu’il avait senti quelques minutes après être entrée dans le cabaret se fit plus pesante. Killian tourna son visage, et vit un jeune homme, à la coiffure particulière, en train de l’observer. Se serait il trompé d’endroit ? Il ne donnait pas son amour, et de sa personne aux hommes. Non lui, ce qui l’intéressait, c’était les femmes. Enfin l’homme se présenta.

Ainsi c’était lui, Shawn Preston. Un nom assez connu depuis quelques temps, ce cabaret était compté parmi les meilleurs, puis Killian avait lu ce nom une ou deux fois lorsqu’il n’était pas encore Ministre. Preston avait été recalé à son admission aux aurors, tandis que son père lui avait été de la trempe des Alastor Maugrey et autres Kingsley Shacklebolt. Le Ministre de la Magie lui fit un sourire, avant de lui tendre la main.

«  Enchanté de vous rencontrer Monsieur Preston. Ne vous inquietez pas, je ne comptais pas partir sans payer ». Killian eut un petit sourire en coin, avant de terminer son verre et de se détourner de la belle brune non sans regret. Il devait faire face à la personne qui était venu le trouver, peut être cette dernière avait des choses à lui demander.

«  Votre cabaret est un modèle de réussite dans le monde des affaires Monsieur Preston, je dois dire que j’ai lu avec une attention toute particulière l’avancé du dossier lorsque vous avez ouvert. A l’époque je travaillais encore au Département des Mystères. ». Le Ministre de la Magie lui fit signe de prendre place à ses côtés, avant de lever la main vers le bar, faisant le signe deux. « Vous permettez que je vous offre un petit rafraichissement ? ». Killian regardait Shawn d’une façon à ne laisser aucun doute, il voulait quand même profiter du spectacle.

Son regard glissa quelques secondes vers la belle brune, il tentait de percevoir son prénom, mais il était trop loin pour entendre la personne lui parler. Killian se demandait bien ce que pouvait lui vouloir le gérant de ce cabaret. Voulait il lui parler d’affaire ? Simplement se montrer courtois ? Quoiqu’il en soit, il se devait de porter de nouveau son attention vers son hôte, il y avait là une conversation qui allait être intéressante à ne pas s’en douter.

«  Vous avez là de très belles danseuses Monsieur Preston, soyez assuré que vous risquez de me voir plus souvent que ce que vous pensez.  ». Killian lui fit un sourire qui se voulait amical, tout en levant son verre qui venait d’être servi. «  Combien de jeunes femmes travaillent pour vous ? Je dois vous avouer que la charmante brune là bas est très très belle. Félicitation pour cette embauche. ».

Oui, une très belle trouvaille cette jeune demoiselle qui se déhanchait. Killian avait bien trouvé l’endroit où il viendrait se détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Sam 30 Jan - 17:48

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



Partir sans payer, loin de là cette idée ! Shawn voulait avant tout être poli, et c'était la moindre des choses en tant que patron d'un commerce de venir se présenter aux clients de marque. Shawn en comptait plusieurs. L'ancien ministre, Alister Grimes, venait de temps à autres prendre un verre en ces lieux lui aussi. La directrice de Poudlard était elle-même venue à plusieurs reprises, bien qu'il la soupçonne d'être venue le voir juste par curiosité, afin de comprendre pourquoi ses étudiants faisaient toujours le mur pour aller au Dice. Elle lui avait d'ailleurs imposé quelques règles. Comme s'il avait des comptes à lui rendre ! Elle n'avait qu'à mieux surveiller ses élèves.

Le Ministre le complimenta sur son cabaret, et Shawn, bien qu'il ne sache pas encore si son interlocuteur était quelqu'un de confiance ou s'il était comme tous les autres politiciens, ne put qu'être flatté par ces belles paroles. Lui même avait enquêté sur le ministre lorsqu'on avait annoncé son élection, car il avait trouvé que le remplaçant de Grimes avait été vite élu. Mais bon, son mandat n'était en vigueur que jusqu'aux prochaines élections. Il avait été choisi par le ministère, et non pas par les citoyens. Il lui faudrait donc faire ses preuves pour que les électeurs votent pour lui la prochaine fois.

« Merci du compliment, Monsieur Pearson. »

Shawn s'installa aux côtés du ministre lorsque ce dernier l'invita à s'asseoir. Il était chez lui, mais il ne voulait pas s'imposer si le ministre ne voulait pas de compagnie. Ce dernier lui proposa alors un verre.

« Avec plaisir, mais le prochain est pour moi. »

Le patron ne put s'empêcher d'avoir un petit rire lorsque Pearson lui parla de ses employées. Les danseuses de cabaret étaient des femmes très sensuelles, qui laissaient libre cours à l'imagination des hommes. Shawn les avait triées sur le volet, bien que leur beauté n'était qu'un atout. C'était bel et bien leur talent de danse qui l'intéressait. Le reste n'était que du bonbon pour les yeux.

Cependant, les intentions du ministre sur ses prochaines visites régulières le laissaient perplexes. Viendrait-il seulement pour les danseuses, ou bien en profiterait-il pour surveiller ce qui se passait ici ? En tant que chef d'état, il ferait attention aux moindres petits détails, et cela plaisait un peu moins à Shawn. Cet homme de quelques années de plus que lui avait l'air bien sympathique, mais il pouvait cacher un second visage. Après tout, en dépit de ses recherches, il ne savait pas grand chose de lui. Il venait d'une famille respectable, avait eu une carrière brillante avant de remplacer feu-Grimes, mais n'était-il pas un peu trop parfait ? Tout semblait lui sourire depuis qu'il était entré au ministère de la magie. Mais bon, Shawn était du genre assez paranoïaque, alors peut-être se méprenait-il sur ses intentions. Le ministre n'avait peut-être pas d'idées derrière la tête, si ce n'était de séduire ses danseuses. Il était certain que certaines seraient du genre à se laisser tenter par un homme aussi important. Cette idée ne lui plaisait guère. Il était plutôt du genre à vouloir préserver ses employées, et ne voulait pas de scandale dans son business.

« Merci. Nous avons un total de douze danseuses. Toutes aussi belles et talentueuses les unes que les autres. Beaucoup sont des professionnelles, mais nous avons aussi de brillantes étudiantes universitaires qui veulent payer leur scolarité. Comme pour mes autres employés, d'ailleurs. J'aime être entouré d'une équipe assez jeune. Ca me permet de penser que je ne vieillis pas non plus... »

Shawn avait un peu le syndrome de Peter Pan. Il n'y avait pas beaucoup d'employés de plus de trente-cinq ans dans l'équipe du Dice. Certains étaient un peu plus âgés du côté du casino. Les videurs étaient de grands gaillards dans la trentaine, avec des allures de catcheurs, mais les barmen et les serveurs étaient tous dans la vingtaine en général.

« Si je puis me permettre, qu'est-ce qui vous amène au Dice, Monsieur Pearson ? »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Mar 2 Fév - 7:31


Le Ministre de la Magie se doutait bien que si le gérant en personne venait à sa table, ce n'était pas parce qu'™il craignait qu'€™il s'€™en aille sans payer, mais bel et bien parce qu’il s’agissait là d’un client tout particulier. Qui donc pouvait se tarir d’avoir au sein de son entreprise la visite du Ministre de la Magie en personne ? Killian restait pour le moment discret dans le paysage quotidien de la vie des sorciers, bien que d’ici quelques semaines, il se pouvait qu’il fasse plus d’apparitions. Le Dice était peut être sa première étape dans sa campagne de conquête du cœur de la population. Tout était à prévoir avec une telle personne.

Shawn Preston semblait être une personne humble, peu envieuse de compliments. Killian le félicitait d’avoir un commerce si fructueux, et le gérant répondait par un simple remerciement. Il fallait donc trouvé autre chose pour se mettre l’homme dans la poche. Les deux hommes étaient assis, à la vue de tous, en toute simplicité. Manœuvre politique habile ou simplicité de l’homme ? Lui seul le savait. Après tout, Killian se baladait seul, sans escorte, montrant là l’image d’un Ministre qui n’avait pas peur d’être attaqué alors que les évènements derniers avaient été terribles.

«  J’espère bien ». Killian eut un sourire suite à la répartie du jeune homme qui souhaitait payer le prochain verre.  Son regard se portait le plus souvent sur une belle brune, il avait cherché d’entendre le nom à maintes reprises, et après quelques secondes, il put le lire sur les lèvres de l’homme qui servait les verres : Amy. Voilà qui était fort bien intéressant. Un nom de scène ? Il n’en savait rien. Peut être. Mystère.

Quelles étaient les véritables intentions du Ministre de la Magie ? Shawn pouvait bien se le demander, mais est ce que l’homme en face de lui allait lui répondre ? Après tout, les raisons pouvaient être multiples, ou bien très simples. Pourquoi fallait il sans cesse avoir des arrières pensées lorsque l’on pénétrait un endroit ? Après tout, Killian souhaitait peut être tout simplement prendre du bon temps, observer quelques déhanchements, et peut être plus par la suite. Un rire sortit de sa gorge lorsque Shawn lui annonça qu’avec une équipe jeune, lui-même avait l’impression de ne pas vieillir.

«  Je suis d’accord avec vous Monsieur Preston ! Avoir une équipe jeune et dynamique, voilà  ce qui permet d’avancer. Il ne faut pas avoir de rêves, mais des objectifs à atteindre. Et si je peux vous donner un conseil, ne visez pas à perdre petit, visez à gagner grand. ». Le Ministre de la Magie lui fit un signe de tête entendu. «  Douze danseuses … voilà qui vous fait une belle affaire. Si elles sont aussi belles que la jeune Amy, d’ici quelques temps vous serrez riche Monsieur Preston. ».

Dans la vie il y avait les gagnants et les perdants, et l’homme en face de lui semblait faire partie de la première caste. Oui, le Dice était une sacrée belle affaire. On touchait enfin au but, Shawn lui posait la question qui lui brûlait les lèvres depuis qu’il avait su que le Ministre de la Magie en personne se trouvait dans son cabaret. Que faisait-il ici ? Killian porta son verre à ses lèvres et but une gorgée de whisky, regardant la belle cambrure de la douce Amy.

«  La vie de Ministre de la Magie n’est pas simple Monsieur Preston. Je n’ai pas comme certains de mes prédécesseurs toute une équipe qui œuvre afin que ma seule tache soit de signer des papiers. Non loin de là. Comme vous, j’ai une équipe jeune, comme vous, je dois redoubler de vigilance. Lorsqu’ils font une erreur, je fais une erreur, et c’est moi qui dois la rectifier. Comme on dit, on n’envoie pas un chiot laver sa propre niche. Alors à la fin de mes journées qui sont assez longues, j’aime me détendre. ». Killian observait Shawn droit dans les yeux, avant de porter de nouveau le verre à sa bouche.

Il y avait tant de choses à faire, les journées étaient terriblement longues, et bien qu’il n’ait qu’à envoyer un patronus pour prévenir l’une de ses multiples conquêtes, Killian aimait bien de temps en temps le renouveau. Avoir une nouvelle personne dans son lit, passer un moment avec une jeune femme qu’il ne connait pas. «  Mon emploi du temps me laisse peu de temps pour aller trouver de nouvelles femmes, alors pourquoi ne pas venir ici ? En même temps, je fais marcher votre business, je consomme, et à mon avis, lorsque les gens vont savoir que le Ministre de la Magie vient ici, la publicité sera faite pour au moins six mois.».

Killian lui fit un sourire, levant légèrement le verre de whisky, son regard se perdit une nouvelle fois vers cette douce Amy. «  Votre établissement propose plus que des danses, n’est ce pas Monsieur Preston ? Quelles sont vos prix ? Pas pour vous, vous n’êtes pas à mon goût, mais par exemple pour la jeune Amy ?.». Le Ministre reporta son attention vers Shawn, le scrutant avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Jeu 4 Fév - 0:17

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



La serveuse était venue à leur table et Shawn avait passé sa commande. Un cognac pour ce soir, rien de plus, rien de moins. Lorsqu'elle repartit en direction du bar pour lui préparer sa boisson, Shawn se tourna vers le ministre qui venait de lui parler une nouvelle fois de ses danseuses. Selon lui, elles feraient sa fortune. Comme s'il avait besoin de filles pour faire fructifier son business. Avec un léger sourire, il lui répondit d'un ton bref mais poli.

« Oh mais je suis déjà riche, monsieur le Ministre... »

Il l'écouta parler de ses nouvelles fonctions de ministre, et comprit que Pearson était quelqu'un de plutôt indépendant qui ne se contentait pas d'être un simple fonctionnaire. Il semblait quelqu'un de plutôt professionnel, plutôt sympathique et bon pour le Royaume-Uni, bien que très axé sur la gente féminine. Et en dépit du respect qu'il devait avoir pour lui, Shawn ne pouvait s'empêcher de trouver ce genre de personnage agaçant.

Shawn serra légèrement les poings lorsque le ministre lui fit en effet part de ses motivations à venir ici. En fait, seules les femmes semblaient l'intéresser. C'était son choix, et Shawn le trouvait plutôt effronté de le dire clairement. Autant il avait l'air d'un bon ministre, que la personne qui se cachait derrière lui ne lui plaisait pas vraiment.

« Mon commerce fonctionnait déjà très bien avant que vous n'y entriez, vous savez... On est complets quasiment tous les soirs, et ce n'est pas comme si je venais d'ouvrir... Cela fait dix ans que je travaille dans le domaine. J'étais à Londres avant, et j'ai du agrandir suite au succès de mes affaires, raison pour laquelle j'ai déménagé ici. »

Un peu vaniteux ce ministre... Shawn commençait à sentir le feu lui brûler les tempes. Il leva son verre, que la serveuse venait de lui amener, avec un sourire un peu plus coincé, et en but une gorgée. La dernière phrase de ce curieux politicien lui fit avaler de travers, et il répondit à son interlocuteur d'un ton qu'il voulait cassant.

« Le Dice N' Magic n'est pas un bordel, monsieur Pearson. Mes danseuses ne font que leur métier, ce ne sont pas des catins. Si vous pensez pouvoir vous les taper en venant ici, vous vous trompez et il faudra me confronter avant que cela n'arrive ! Je prends soin de ces filles comme si elles étaient les miennes et elles ne sont pas à louer. Alors je vous conseille de les respecter et de ne pas les insulter, sinon je vous demanderais de sortir d'ici. »

Il avait dit la dernière phrase d'un ton catégorique en désignant la sortie du cabaret du doigt. Se mettre le ministre de la magie à dos n'était probablement pas une bonne idée, mais il comprendrait ainsi que Shawn ne plaisantait pas, peu importe avec qui il parlait. Pourquoi faire des différences et retenir ses mots sous prétexte qu'il était quelqu'un d'important ? Après tout, il était tout aussi humain que lui. Il était plus vieux, plus important certes, mais il n'avait pas été élu par le peuple et Shawn n'aurait probablement pas voté pour lui. Peut-être qu'en lui faisant ainsi face, Pearson verrait en Shawn quelqu'un de franc, qui ne se laissait pas marcher sur les pieds, et qui n'avait pas peur de rembarrer quelqu'un de la haute société. Peut-être même qu'il aurait du respect pour lui et s'excuserait. Shawn n'avait pas l'intention de l'envoyer balader, il ne voulait pas devenir son ennemi, mais il voulait que les choses soient claires en partant, et lui montrer que même s'il était le ministre, ici c'était lui le patron, qu'il était chez lui. Peser ses mots aurait probablement été inutile. De toute façon, Shawn avait toujours dit les choses telles qu'elles étaient.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Ven 5 Fév - 7:48


«  L’homme qui possède le Monde ne désire t’il pas voir l’Univers ? Vous me dites que vous  êtes déjà riche, mais seriez vous contre plus d’argent ? N’aimeriez-vous pas avoir un second Dice ? Quels sont les buts que nous nous fixons lorsqu’on atteint le premier but ? ». Après tout, lui-même n’avait pas été nommé Ministre de la Magie sans avoir fait ses preuves, sans avoir atteint d’autres étapes dans sa vie. Il avait quand même travaillé au Département des Mystères, il en avait prit la Direction, et depuis peu grâce à l’Aeternam irae, il était devenu le Ministre de la Magie. Oui, de quoi faire plaisir, et rougir de jalousie les envieux de ce monde.

Killian voyait bien que les réponses qu’il apportait au gérant n’étaient pas forcément celles qu’il attendait. Un léger plissement des yeux montra son amusement. Oui, le cabaret n’avait pas besoin d’une nouvelle publicité, il était déjà rentable plus que de raisons, tout le monde parlait de cet endroit merveilleux. Le Ministre le regarda droit dans les yeux. «  Ne voyez pas là un affront de ma part Monsieur Preston, ni un quelconque signe d’un caractère hautain. Justement, si je veux que des personnes viennent en plus ici, c’est pour voir votre réussite. Vous êtes un modèle de réussite dans le monde des affaires, et je veux que les jeunes qui se lancent puissent voir qu’avec de l’envie, des bonnes idées, et un bon entourage, tout reste réalisable.». Le Ministre lui fit un sourire amical.

Oui, il ne fallait pas que Shawn prenne mal le fait que Killian ne voyait pas d’inconvénient à être vu en ces lieux, au contraire, et le fait de lui dire que tout ceci ajouterai de la pub pour l’endroit, ce n’était pas un reproche. Shawn gérait son établissement selon son bon vouloir, et Killian n’allait pas mettre son nez dans des affaires qui ne le regardait pas. Malheureusement, il semblait bien que la suite de la conversation ne plaisait pas au jeune homme. Killian s’était trompé en pensant que les filles proposaient plus que des danses, et bien qu’il fut un peu déçu, il n’en montra rien.

Pourtant, voir se déhancher la belle Amy lui plaisait, mais Shawn ne semblait pas vouloir que ses filles proposent plus. Etait ce une manœuvre pour faire croire à Killian qu’il n’y avait rien de louche dans ses affaires ? Ou bien était ce là la vérité ? Quoiqu’il en soit, le Ministre semblait avoir fait une erreur de jugement certaine. En l’écoutant, il s’était tourné, jusqu’à lui faire entièrement face, ne le quittant pas du regard, un sourire en coin. « Allons Monsieur Preston, il ne faut pas s’énerver ainsi. J’ai fais une erreur, j’ai tellement l’habitude que ce genre de prestation soit prit en compte, que parfois j’en oubli qu’il existe des lieux plus sain.».

Manière de s’excuser ? Peut être. Le patron ne serait pas content de voir une de ses filles partir bras dessus bras dessous avec un client ? Leur avait il fait signer un contrat stipulant qu’il les virerai si une telle chose se produisait ? Son père Jim lui disait toujours « Attention, tu ne sais jamais qui tu as en face de toi » et peut être que Shawn Preston était un véritable psychopathe avec ses filles. « Je sais que le Dice propose également une partie Casino. Comment vous est venue cette idée ? ». Killian but une gorgée de whisky.

Il fallait vraiment qu’il parle à Opale White de cet endroit afin qu’elle organise un évènement ici avec les employés les plus méritants du Ministère. Killian observait d’une manière poli son interlocuteur, est ce que ce dernier voulait continuer la conversation ? Avait-il décidé que le Ministre n’était pas digne de poursuivre la conversation ? En tout les cas, Shawn semblait avoir été affecté par les dernières phrases de Killian, mais le Ministre n’oubliait pas pour autant les courbes de la belle Amy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Dim 7 Fév - 5:32

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn


L'idée d'un second Dice lui avait déjà été amenée, mais Shawn s'y était toujours opposé. Il ne voulait pas devoir gérer plusieurs établissements et ne plus avoir de vie. Lorsque le premier Dice avait pris de l'expansion à Londres, il avait tout simplement décidé de le relocaliser à Pré-au-Lard, dans un local plus grand, plutôt que d'en ouvrir un second. Le Dice était son bébé, et il ne voulait que personne à part lui ne gère un établissement pendant qu'il s'occupait d'un autre. Il voulait avoir un contrôle total sur sa compagnie.

« Plus d'argent, pourquoi pas. L'argent ne fait pas le bonheur, mais comme on dit : il est plus confortable de pleurer en Cadillac que sur un vélo. Cependant, l'argent n'est pas ma motivation principale, loin de là. Je cherche avant tout l'épanouissement dans mon travail. Je n'ouvrirai pas d'autre succursale pour le Dice, mais j'aimerais bien l'agrandir dans le futur... »

En effet, depuis quelques temps, Shawn pensait à se lancer dans l'hôtellerie. Un des derniers négociateurs qui était venu le rencontrer dans son bureau lui avait parlé des projets qu'il avait en cours, et lui avait fait part de la demande des habitants de la ville. Il y avait bien entendu les Trois Balais ou encore la Tête de Sanglier qui offraient des locations de chambres, mais la ville n'avait pas d'hôtel, et pour une ville qui attirait beaucoup de touristes depuis les dernières années, c'était très important. Une idée avait alors germé dans l'esprit de l'ancien Serpentard, et il avait pensé qu'ajouter un hôtel à côté de son casino pourrait être une bonne idée. Rien de bien gros, mais assez pour satisfaire la demande.

Le Ministre avait remarqué que Shawn était sur la défensive, et s'était tout de suite repris en disant qu'il ne souhaitait pas l'offenser. Essayait-il de gagner des points en le flattant dans le sens du poil ? Ou alors pensait-il réellement ce qu'il disait ? Shawn ne s'était jamais vu comme un homme d'affaires accompli. Il ne portait pas de costume Armani au prix exorbitant, ne se rasait pas à tous les matins - il n'y a qu'à le regarder pour ne pas en douter, et préférait un look casual, sauf pour ses rendez-vous d'affaires où il se forçait un peu plus. Alors être comparé à un exemple de réussite l'étonnait un peu, surtout de la part d'un homme avec autant de notoriété.

« Oh vous savez, j'ai juste choisi un domaine d'affaires que personne n'avait envisagé avant moi. Mais le compliment me va droit au coeur, Monsieur Pearson. »

L'attitude du Ministre par rapport à ses filles ne lui avait pas plu, cependant il lui avait fait part de son erreur de jugement. Shawn bouillonnait encore intérieurement, mais le fait que Pearson ne prenne pas mal sa réaction impulsive l'avait tempéré un tant soit peu. Il lui avait fait un semblant d'excuses, du moins c'est ainsi que Shawn l'avait interprété, alors il décida de lui donner une seconde chance. Il ne voulait pas se le mettre à dos au bout de cinq minutes de conversation. De quoi aurait-il eu l'air ?

Comme pour oublier l'épisode qui venait de se dérouler, le Ministre changea de sujet de conversation en orientant celle-ci vers le casino et les motivations qui avaient poussé Shawn à se lancer dans cet environnement. Faisant fi de leur dernier échange, l'ancien Serpentard se lança.

« J'étais barman au Chaudron Baveur quand l'idée m'est venue. Je jouais avec les clients au poker magique, et j'ai pensé que ce serait intéressant d'avoir un endroit pour se consacrer au jeu. J'ai trouvé un associé et nous nous sommes lancés. Nous avons eu de la chance, car c'était en plein pendant la période du retour de Voldemort, et les sorciers avaient justement besoin de penser à autre chose que la menace qui pesait sur notre monde... Comme à Las Vegas, on ne voit pas le temps passer quand on est dans un casino... »

Shawn prit une gorgée de son verre de cognac et reposa le verre sur la table avant de reprendre.

« Je suis le premier à avoir lancé le système de casino pour sorciers... D'autres ont essayé depuis mon arrivée sur le marché, mais cela n'a malheureusement jamais fonctionné pour eux, heureusement pour moi. J'ai eu beaucoup de chance en toute modestie. Depuis que le cabaret est ouvert, mon chiffre d'affaires a augmenté considérablement... J'ai des invités de marque de temps à autres... Les Bizarr' Sisters sont venus il y a quelques mois jouer, j'ai souvent eu la visite de votre prédécesseur, M. Grimes, et de beaucoup hommes d'affaires étrangers. Et puis il y a vous ce soir. »

Shawn avait terminé sa dernière phrase avec un petit sourire amical. Il ignorait si Pearson pouvait devenir un client régulier. De la façon que ça avait commencé entre eux, il serait envisageable qu'il décide de ne plus remettre les pieds ici, mais s'il comptait revenir, Shawn voulait que ce soit Noah qui s'occupe de lui à chacune de ses visites.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Mer 10 Fév - 7:30


« La détermination est une qualité qui se perd malheureusement, mais je suis ravis de constater qu’elle existe chez vous. Néanmoins, je suis adepte du principe d’avoir des objectifs et non des rêves comme je vous l’ai déjà dit, et partant de ce principe là, si j’étais vous, je ne dirai pas que « j’aimerai l’agrandir » mais « je vais l’agrandir ». Mais bon, je ne pense pas à avoir à vous donner des conseils, lorsque l’on voit tout ça.». Killian regarda la pièce, avant de porter le verre à sa bouche. Profitant pour regarder les personnes qui se trouvaient dans le cabaret, jetant un coup d’œil vers Amy. Oui, il y avait là un fort potentiel, que ce soit dans la salle que chez la jeune femme.

Bâtir un empire n’était pas une chose facile, la plupart du temps, les gens y arrivaient grâce à l’aide d’autres personnes, ou bien par une succession. L’histoire de Shawn était bien différente, et elle semblait loin d’être fini. Une multitude d’évènements pouvaient s’offrir à lui. Il voulait s’agrandir ? Voilà qui était une bonne chose, pour lui, comme pour Pré-au-Lard qui allait bénéficier d’un plus grand afflux de sorciers. L’économie ne dépendait pas que de Gringott, mais bel et bien de commerces comme celui-ci, qui permettait au gens de retrouver un peu de bonheur après de rudes journées, ou bien même seulement pour se détendre.

Les compliments lui allaient droit au cœur ? Il en fallait peu alors, mais Killian aimait montrer aux gens qu’il les admirait pour leur travail. En contrepartie, il leur montrait également lorsque ceux-ci ne mettaient pas assez de cœur à l’ouvrage. « Le monde manque de personnes qui ont du cran. Des hommes tels que vous et moi si je peux me permettre de le dire. Vous avez choisi un domaine que personne n’avait envisagé parce que vous avez su réfléchir autrement. Vous avez su Monsieur Preston, trouver ce que les autres avaient pensé inimaginable, et voilà ce qui fait de vous, en plus de tout ce que vous avez accompli, un modèle de réussite.».

Le Ministre de la Magie eut un hochement de tête. Le monde magique, comme le monde des moldus, connaissait des périodes où le travail se faisait moins abondant, des périodes où de jeunes sorciers n’arrivaient pas à trouver un emploi, et en tant qu’homme d’Etat, Killian se devait de trouver un moyen pour que le maximum de sorcier ait un emploi. En tant qu’homme d’Aeternam Irae, il allait privilégier l’emploi pour ceux qui étaient proches de sa cause. D’ailleurs, les Sang de Bourbes étaient de ceux qui prenaient le travail aux honnêtes sorciers. Malheureusement dans cette société, il n’y avait pas de la place pour tout le monde, et ceux qui volaient les pouvoirs des honnêtes familles ne pouvaient être récompensés.

Shawn lui racontait un peu son histoire, la façon dont il était arrivé ici. Passionnante histoire, rien n’avait été simple au retour de Lord Voldemort, Killian lui-même avait du repousser bons nombres de fois les avances des mangemorts, il ne voulait pas de la Marque des Ténèbres, trop peu de gens faisaient confiance à Lord Voldemort, son caractère impulsif n’était pas la garanti de le voir réussir, même si la puissance avait été de son côté. Le Ministre porta le verre à sa bouche, avant d’avoir un léger sourire « Vous voulez vraiment que je dépense toute ma paie chez vous. Les belles femmes, le poker magique … .».

Killian était un grand joueur de carte, il aimait ça. Depuis bien des années il s’amusait à jouer au poker avec son frère Liam. Le gérant lui expliquait toutes les personnes qui étaient venus, la liste semblait longue, et voilà que lui-même se rajoutait au milieu des noms. Il n’était pas le premier Ministre de la Magie à venir ici, et surement pas le dernier, et il comprenait pourquoi. Il termina le verre de whisky avant de faire signe au barman, Shawn lui avait dit qu’il paierait le prochain, et Killian aimait les personnes de paroles.

« Votre parcours et ce que vous semblez avoir vécu, car je ne connais pas toute votre histoire, forge l’admiration. Sincèrement.». Son verre arriva, et Killian fit un sourire au serveur en guise de remerciement. Il observa un peu les filles danser, avant de porter de nouveau son attention vers le jeune homme. « Dites moi Monsieur Preston, possédez vous des salles privés ? Je veux entendre par là, si dans un avenir plus ou moins proche, je souhaite venir ici avec des personnes du Ministère, organiser un séminaire plus agréable que la normal, votre établissement peut il me proposer un endroit à l’abris des regards et sans que la Gazette du Sorcier ne soit au courant ? .».

Le Ministre de la Magie observait Shawn droit dans les yeux. Il n’avait pas forcément l’apparence des anciens Ministre de la Magie, Fudge avait eu ses costumes très dépareillés, Scrimgeours avait eu son look atypique, Thickness … avait été Thickness, Shacklebolt avait eu ses grandes robes de sorciers, et Grimes avait commencé a avoir une plus grande classe. Lui était en costume trois pièces d’un grand couturier sorcier, les cheveux très bien coiffé. D’un point de vue capillaire, les look de Shawn et Killian s’opposaient complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Ven 12 Fév - 2:30

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



« Oh bien sûr, c'était une manière de parler. Je compte bien l'agrandir, j'ai des plans bien précis, et ce ne sont pas les idées qui manquent. Tout est une question d'organisation, je ne peux pas faire ça tout seul et je suis quelqu'un de très pointilleux et exigeant. J'ai souvent des rencontres avec des personnes qui souhaitent collaborer mais jusqu'à présent, aucun ne m'a convaincu. Je suis plutôt du genre indépendant, et j'ai du mal à accepter l'aide des gens. Donc oui, j'ai des projets, mais je me laisse le temps de réfléchir à la manière de me lancer. Quand on dirige une affaire, on en prend soin comme un enfant, et on ne veut pas faire d'erreur. »

Malgré toutes les belles paroles du ministre de la magie, Shawn restait quand même sur ses gardes. Il n'aimait pas les politiciens en général, aussi sympathiques se montraient-ils. Ils étaient habitués à mentir, étaient de fins stratèges et de sacrés manipulateurs. Ils disaient aux gens ce qu'ils voulaient entendre et s'arrangeaient toujours pour obtenir ce qu'ils voulaient, quelle qu'en soit la manière.

Histoire de ne pas le laisser essayer de prendre le dessus sur la conversation, il ne se laissa donc pas embobiner par les dires du ministre. Il se contenta de lui accorder un hochement de tête poli en guise de remerciement. Oui, comme le disait Pearson, il avait du cran. Mais il se trompait en les comparant tous les deux. Shawn et Killian n'avaient aucun point commun à l'heure actuelle. Il avait fait une erreur de jugement en parlant des filles, et Shawn ne pouvait pas vraiment l'en blâmer, mais ce n'était pas ça qui ne lui plaisait pas chez le quadragénaire. Il ne lui avait rien fait en fait, mais Shawn s'était toujours méfié des gens qui avaient du pouvoir, aussi gentils pouvaient-ils paraître. Il avait été élevé ainsi dès sa plus tendre enfance. Son père John avait toujours pensé que la démocratie n'existait pas, et que derrière chaque homme de pouvoir se cachait un tyran. Il n'avait peut-être pas tort.

Shawn termina son verre au moment où Killian lui demandait s'il comptait lui faire dépenser son salaire au complet ici. À vrai dire, le Dice avait toute sorte de clientèle. Les clients de passage, ceux qui avaient entendu parler du casino par le bouche à oreille. Les habitués, qui venaient au moins une fois par semaine, si ce n'est plus. Les tombeurs, qui dépensaient beaucoup d'argent au comptoir, dans l'unique but de draguer les barmaids. Il y avait également les clients que Shawn catégorisait de snobinards, ceux qui venaient habillés de leur costume de grand couturier, leur montre au prix exorbitant et leur coiffure parfaite, dans le seul but d'étaler leur richesse et snober les gens. Jusqu'à présent, Killian lui faisait penser à cette dernière catégorie, bien qu'il ne se soit pas montré disgracieux. Il avait été poli, si on oubliait ce fâcheux malentendu, donc à lui de lui montrer qu'il faisait partie d'une nouvelle catégorie de clients qu'il ne connaissait pas encore.

« C'est comme ça que fonctionnent les affaires, monsieur le ministre. Il faut répondre à la demande et donner au client ce qu'il veut... En l'occurrence, il s'agit des femmes dans votre cas, si j'ai bien compris. »

Il pouvait très bien comprendre ce sérieux penchant. Quel homme n'aimait pas les femmes. La testostérone n'avait jamais été une légende, et il n'existait aucun homme hétérosexuel sur terre qui pouvait résister à la beauté d'une demoiselle. Avant de rencontrer Ana, Shawn avait eu plusieurs aventures, dont certaines qui ne s'étaient résumées qu'au sexe, bien qu'elles devaient sans doute être moins nombreuses que les conquêtes du ministre. Shawn l'imaginait bien rentrer chaque soir dans son appartement de luxe avec une femme différente. Et dans sa tête, toutes ces femmes se ressemblaient : grandes, minces, courbes parfaites, maquillées, et surtout fausses.

« J'ai pu compter sur l'appui de beaucoup de personnes pour réussir, monsieur Pearson. Je n'ai pas bâti cet empire tout seul. »

Il ne voulait pas s'attribuer tous les mérites. Bien que son expérience avec son premier collaborateur ne se soit pas très bien terminée, ils avaient travaillé ensemble pendant plusieurs années, avaient été de très bons amis, et sans lui, Shawn ne serait probablement pas là où il était aujourd'hui. Il avait participé financièrement autant que lui dans l'ouverture du projet, et sans son aide, Shawn n'aurait jamais eu les fonds nécessaires pour ouvrir son premier local. Oui, l'idée originale lui appartenait, donc de ce point de vue, il avait réussi sa vie, mais ça avait été un gros travail d'équipe.

Que le Dice intéresse autant le ministre pour une première visite l'intriguait autant que ça lui plaisait. Bien que l'idée de le voir rappliquer avec toute sa clique du ministère ne l'enchantait pas tant que ça, il fallait qu'il aille au delà de ce qu'il voyait. Business, business ! En tant qu'homme d'affaires, il se devait être impartial, et le service à la clientèle lui ordonnait de ne pas refuser un client, quel qu'il soit. Tant qu'il n'entachait pas sa réputation et qu'il demeurait correct, Shawn ne voyait donc pas vraiment d'inconvénient à ce qu'il vienne ici avec d'autres personnes comme lui. Cela faisait également une bonne publicité au casino, et le fait que le ministre se montre en public en prouvant qu'il avait une vie lui faisait gagner des points aux yeux de tous. Était-ce là une stratégie de sa part ? Peut-être.

« Oui, nous avons une salle de conférence pouvant accueillir une quinzaine de personnes. » dit-il en désignant la porte située au fond à gauche du cabaret. « Elle peut être convertie en salon privé à l'occasion. De là, vous pouvez voir le spectacle en toute tranquillité, sans risquer d'être dérangé, car comme vous le remarquerez, les vitres sont teintées. »

La serveuse arriva avec leurs deux nouveaux verres pile au moment où il terminait le sien. Il la remercia en lui tendant un billet, et se tourna vers le ministre.

« Pour la Gazette du Sorcier, ce n'est pas un problème, je m'en occupe personnellement, vous aurez la paix. Ils ne viennent ici que lorsqu'ils en sont autorisés, et lorsque je juge que leur intervention est nécessaire. J'ai de très bons contacts là-bas et jusqu'à présent, ils ont été corrects avec moi. »

Il faisait bien entendu référence à Hillary, sa mère, qui travaillait depuis toujours pour ce célèbre journal. Elle s'était fait offrir le poste de rédactrice en chef dès ses premières années de carrière, mais l'avait toujours refusé, un peu comme son père qui n'avait jamais voulu du poste de chef du bureau des Aurors.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Ven 19 Fév - 10:35


Le Ministre de la Magie trouvait son échange très prometteur avec le gérant assis en face de lui. Preston semblait être droit dans ses bottes, il semblait savoir ce qu’il voulait faire dans un futur proche comme lointain, et ne laissait rien au hasard. « Malheureusement il y a des fois où faire des erreurs est le cheminement logique pour grandir. Je comprends néanmoins que vous n’ayez pas facilement confiance, le jour où un investisseur viendra, il devra se vendre avec beaucoup de garantis.». Oui se vendre, lui-même devait arriver à se vendre afin que la population magique trouve qu’il était un bon Ministre de la Magie. Pour se faire il avait quelques idées, déjà avoir une bonne image dans la presse, savoir donner les bonnes informations à ces rapaces de journaliste ; créer quelques lois et réformes qui allaient dans le sens de l’avis populaire, même si pour cela il devait aller à l’encontre de certains de ses principes ; et également venir auprès des personnalités qui faisaient la richesse de la population. Il se devait d’être un homme du peuple avant d’être un homme politique.

La conversation pouvait être très sérieuse, mais parfois prenait une tournure plus légère, et c’était de cette façon là que Killian tentait de faire naitre un climat de confiance. Oh, bien évidement un jour ou l’autre il questionnerait les personnes côtoyant cet endroit afin d’en savoir plus sur Shawn Preston, mais pour le moment il voulait se faire son propre opinion sur la personne. Le Dice pouvait être un nouveau « Quartier Général » pour le Ministre, il y avait là tous les ingrédients pour qu’il se sente à l’aise et dans son élément, mais le risque était de voir pas mal de gallions qui allaient être dépensé. Bien qu’il soit issus d’une famille aisée, il ne fallait pas oublier que tout pouvait aller très vite, et si aujourd’hui il ne se posait pas de questions sur son compte en banque, demain pouvait être différent.

Les femmes sont seul péché mignon ? Shawn n’avait pas tout à fait raison, mais il n’avait pas complètement tort non plus. Killian but une gorgée, un sourire aux lèvres. « Qui vous dit qu’il n’y a que les femmes ? .». Aucun sous entendu sur sa sexualité, mais un sous entendu sur ses vices. Sexe, alcool, jeux … les trois combinés et la soirée était parfaite. « Puisse votre empire continuer à grandir et prospérer. Vous êtes un marchand de rêves Monsieur Preston. ». Oh, Killian pensait bien qu’il y avait là dans la foule quelques pervers qui venaient seulement pour que leur imagination fonctionne lors de leurs soirées où ils se retrouvaient seuls. Lui venait plus pour le plaisir des yeux, et puis, quoiqu’en dise Shawn, dans l’idée de peut être repartir de temps en temps avec une danseuse. Après tout, chacun faisait ce qu’il voulait derrière sa porte.

Ce qui intéressait également Killian était les probables futures soirées dans les locaux du Dice, il y avait là de quoi réaliser un beau chiffre d’affaire pour Shawn, et marquer les esprits des politiciens du pays pour Killian. Il fallait qu’il marque son époque avec une encre indélébile, réussir à obtenir l’approbation de tous pour rester à son poste de Ministre de la Magie. Killian dégustait son whisky, écoutant avec attention le gérant. Il lui offrait le calme en tout point, que ce soit pour être à l’abris des regards des clients, tout comme à l’abris de la Gazette du Sorcier. Un sourire apparut sur le visage du Ministre. « Je sens alors qu’une collaboration entre nous deux peut naitre Monsieur Preston. Si vous m’offrez le calme et la discrétion, je ferai en sorte que les soirées vous rapportent énormément d’argent.».

Le Ministre but une gorgée de whisky, avant de se mettre face à Shawn pour bien lui faire face. « Ce barman est excellent, il présente bien et cette serveuse est également très bien : belle, souriante, agréable. Serait il possible que lors de nos soirées, ce soit eux qui nous soient attribué afin que le moins de personnes possibles soient au courant ?.». Oui, de la discrétion, c’est ce qu’il fallait à Killian. Moins de personnes savaient ce qu’il se passait, mieux c’était. « Ce serait également super si vous arriviez à m’attribuer une danseuse pour ces soirées, c’est mieux que la demoiselle soit dans la salle qu’au milieu des loups si je puis dire.». Killian eut un léger rire, avant de boire une gorgée.

Il posa son verre de whisky, avant de tendre sa main vers Shawn. « Avons-nous un accord Monsieur Preston ?». Un accord sans fixer de prix, preuve qu’il n’avait pas peur de dépenser, après tout, il savait que le gérant lui proposerait les meilleures prestations, et que le prix seraient en adéquation avec le plaisir de ces politiciens bedonnant..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Sam 27 Fév - 4:26

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



« Cela va de soi. J'ai travaillé dur pour que mes affaires prolifèrent, et je suis passé par des périodes plus difficiles que d'autres. J'ai fait quelques erreurs qui ont failli me coûter cher en accordant ma confiance à des gens qui ne la méritaient pas, donc il est hors de question que je fasse de nouveau cette erreur. »

Il avait toujours réussi à rectifier le tir, car il était un véritable homme d'affaires, capable de négocier et de vendre sa salade comme on dit. Un de ses anciens collaborateurs avait failli lui faire mettre la clé sous la porte lorsqu'il était encore à Londres, en faisant des dépenses inutiles, et en le poussant à s'investir dans des projets qui ne méritaient pas son attention. S'il avait mis cela sur le coup de son inexpérience, il n'en avait pas moins appris la leçon. Il préférait travailler seul, quitte à passer plus de temps au bureau, mais en cas d'erreurs, il ne pouvait s'en vouloir qu'à lui.

Shawn ne put retenir un petit sourire lorsque le ministre fit un léger sous-entendu sur sa sexualité. Du moins, c'est ce qu'il pensait avoir compris. Il n'était pas là pour juger qui que ce soit, alors si le ministre avait un penchant pour les hommes en plus des femmes, c'était son choix. Shawn, de son côté, ne s'en sentait pas moins à l'aise, car bien qu'il ne partageait pas d'attirance pour les gens du même sexe que lui, il l'acceptait cependant. Grand nombre de ses connaissances étaient bisexuels, voire même homosexuels. Bien que ce soit encore tabou à leur époque, il faisait partie de ceux qui pensaient qu'on ne pouvait empêcher un coeur d'aimer, et que l'homosexualité n'était pas une maladie, mais bien une manière d'aimer comme une autre. Après tout, il suspectait la moitié de ses danseuses d'avoir des relations entre elles, et à bien y réfléchir, l'image ne lui déplaisait pas, bien au contraire.

« Je l'espère, moi aussi. » répondit-il tout simplement en levant son verre lorsque le ministre parla de l'épanouissement de son empire.

Être comparé à un marchand de rêves lui plaisait plutôt bien, car c'était un peu ça l'idée, ou du moins ce qu'il avait toujours cherché à projeter depuis qu'il était à Préaulard avec l'ouverture du cabaret. Si le casino fonctionnait à temps plein, le cabaret avait tout de suite eu un franc succès. Les clients s'arrachaient les places, et les spectacles étaient toujours très variés. Shawn avait son propre personnel composé de danseuses et musiciens, chanteurs et chanteuses, etc... Mais il avait également des contrats avec des firmes pour certains spectacles externes, et il faisait parfois appel à son amie Opale White pour certains événements. Les clients ne savaient pas toujours à quoi s'attendre, sauf lorsque c'était indiqué sur la carte. C'était ça, leur vendre du rêve ! Leur en mettre plein la vue, et ne jamais cesser de les surprendre.

« Nous avons donc tous les deux à y gagner, monsieur le Ministre. » répondit-il d'un ton aimable.

En effet, la venue du ministre et de ses acolytes pouvait rapporter beaucoup d'argent. La location de la salle de conférences, l'alcool... Shawn ne pensait pas se tromper en disant qu'ils ne lésineraient pas sur les consommations au cours de leurs soirées, et bien que l'idée d'accueillir des réunions secrètes au sein de ses locaux ne plaisait pas tant que ça, il fallait qu'il pense à autre chose sur ce coup. Après tout, que ce soit ici ou ailleurs, s'ils avaient à comploter, ils le feraient, qu'il soit là ou pas.

« Je ne vois pas d'objection à ce que mes deux meilleurs serveurs vous soient attitrés. En fait, je vous l'aurais même conseillé, car je ne voudrais tout de même pas que vous soyiez servi par le premier venu. Laissez moi vous dire que Noah est mon meilleur atout ici, et qu'il se fera un plaisir de venir vous servir. »

Shawn posa son verre sur la table, et répondit au ministre concernant sa demande de danseuse.

« Pour ce qui est de mes danseuses, elles font la plupart du temps partie des spectacles, comme ce soir. Dans ces cas-ci, il m'est difficile d'en séparer une du reste du groupe, car la chorégraphie en est ainsi chamboulée. Mais je peux toujours m'arranger pour vous trouver quelqu'un lorsque leurs danses sont individuelles. Cependant, tout a un prix. » termina t-il sur un clin d'oeil.

Il était évident que Killian souhaiterait choisir sa danseuse, et qu'il réclamerait la présence d'Amy. Cette jeune fille avait un tempérament fort, tout comme lui, alors il n'était pas certain qu'elle soit très enthousiaste à l'idée de danser seule dans une salle remplie d'hommes politiques. Par contre, cela ne coûtait rien de lui en glisser un mot. Cependant, il espérait qu'elle préfère rester sur scène. Elle était une de ses plus jolies danseuses, et son absence serait remarquée. De plus, il ne voulait pas que le ministre ait la satisfaction de voir chacun de ses voeux exaucés, comme s'il n'avait qu'à claquer des doigts et à sortir son chéquier pour obtenir ce qu'il voulait.

« Nous avons un accord, monsieur Pearson. » termina t-il en serrant la main du ministre d'une poigne qui montrait son assurance et son autorité.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Mar 1 Mar - 9:15


A dire vrai, Killian était ce qu’il y avait de plus hétérosexuel, les allusions permettaient de montrer aux gens qu’il avait une vision moins étroite de la société, qu’il n’était pas du genre à juger une personne sur sa sexualité. Il y avait fort à parier que Shawn Preston était de la même trempe, bien qu’hétéro, il devait accepter toutes les personnes qui venaient ici. Lancer un petit sous entendu permettait également de savoir si l’homme en face de lui avait la même ouverture d’esprit, et en l’occurrence, oui. Mais alors que le Ministre de la Magie était venu pour se détendre, et pour profiter un peu de la vue de ces silhouettes qui se déhanchaient, le gérant du Dice était venu lui parler. Une conversation qui emmenait petit à petit vers un thème plus sérieux, plus lucratif, les affaires.

Cet endroit était parfait pour emmener les fonctionnaires, Killian voulait les sortir de leur cocon du Ministère, de leurs habitudes un peu trop anciennes. Tout le monde avait un vice, et il était temps qu’avec son équipe il mette à nu ceux de ses collaborateurs. Le gouvernement Pearson devait être celui de la transparence, il y avait beaucoup à gagner, et avant tout une élection à gagner. Le plus dur n’était pas d’accéder au pouvoir, c’était d’y rester. Il pensait que sa philosophie de vie était un atout, le fait de toujours en vouloir plus, de sans cesse se donner les moyens de réussir. Killian continuait de discuter avec Shawn, en véritable homme d’affaire qu’ils étaient. Tous les deux avaient à gagner dans cette histoire là, et Killian était en train d’expliquer son point de vue.

Il ne put que sourire lorsque Shawn lui répondit qu’en effet, ils avaient tous les deux à gagner. Enormément de gains en forme d’argent pour Shawn, énormément de gain en sympathie pour Killian. Mais le Ministre de la Magie n’allait pas venir dépenser son argent sans quelques conditions. Bien que les prochaines visites allaient être de la détente, il ne fallait pas oublier que Killian allait venir également ici pour mettre en confiance son gouvernement, avoir des informations confidentielles, et également mettre en place ses manouvres politiques. Pour tout ceci, il avait besoin de confidentialité, et voulait que soit comprit dans les services, l’attribution d’un barman et également de certaines danseuses. Il ne voulait que des personnes de confiance, après tout, c’était Preston qui s’engageait pour eux.

Son regard se porta sur le dénommé Noah, il semblait bien agréable et jolie garçon, de quoi plaire aux femmes qui composaient le gouvernement. Killian se passa doucement le bout de la langue sur la lèvre inférieure, réfléchissant. « Oui, Noah semble parfait pour ce rôle là, vous avez bien raison. Présentable, doué, souriant. Il a de bonnes qualités. ». Le Ministre but encore une gorgée, avant de tourner son regard droit dans celui du gérant. Il y avait quelques conditions pour que les réunions onéreuses se tiennent ici, et l’une d’elle était que le moins de personnes possible soit mis au courant. Killian avait déjà un barman, attribué par Shawn, mais le Ministre toujours plus gourmand – après tout, c’était son porte-feuille – demandait également à ce que la « distraction » soit le plus souvent la même. Ou pourquoi pas deux danseuses, mais pas toute la boite.

Un léger sourire apparut sur le visage de Killian. « Ah bon ce n’est pas gratuit ?». Petit air espiègle, et le Ministre se passa une main dans les cheveux. « Il s’agit là de votre entreprise Monsieur Preston, je vous laisse donc faire en sorte que tout fonctionne. Ma requête est simple, le moins de personnes possible dans la confidence, et si possible, cette belle Amy que je me délecte de regarder. Si après vous avez une seconde danseuse afin qu’elles alternent, j’aimerai bien qu’elle soit aussi belle que cette charmante jeune femme». Charmante jeune femme à qui il aurait volontiers payé un verre et bien plus encore, mais le gérant ne semblait pas enclin à le laisser draguer sa danseuse.

La poignée de main fut franche et assurée entre les deux hommes, et le Ministre de la Magie eut un sourire. Il but une gorgée de whisky, jetant un coup d’œil à la danseuse avant de reporter son attention vers le gerant. « Vous êtes le fils du célèbre auror Preston n’est ce pas ? Une légende dans son service, votre enfance n’a pas du être simple avec un père qui fait un tel travail.». Killian connaissait bien la réputation du père de Shawn, et il savait bien que ce dernier était le fils de l’auror.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Mar 8 Mar - 2:55

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



« Il est un de mes plus précieux amis, je l'ai sauvé d'un mauvais pas il y a maintenant de nombreuses années, et depuis nous ne nous sommes jamais quittés... D'ailleurs, il sort aujourd'hui avec ma jeune soeur. »

Shawn n'avait pas quitté la scène des yeux une seconde durant son échange avec le ministre. Il comprenait qu'il trouvait les danseuses à son goût. Bien qu'il les ait engagées pour leurs compétences, le fait qu'elles soient toutes jolies était un plus pour le cabaret. Généralement, quand le personnel était attrayant physiquement, cela aidait. Et inconsciemment, Shawn avait engagé des serveurs, serveuses et artistes tous aussi agréables à regarder, à quelques exceptions près.

Non ce n'était pas gratuit, et Shawn souhaitait le faire comprendre à son interlocuteur. Sa position au sein de la société ne lui donnait aucun privilège de ce côté. De toute façon, il était probablement plus riche qu'il ne l'était et ne le serait jamais, alors il pouvait payer tout ce qu'il voulait. Tout se monnayait dans la vie, et il le savait probablement déjà. Peut-être même avait-il payé pour se retrouver à la tête de l'état. Après tout, on ne savait pas grand chose sur lui et son passé avant de devenir ministre. Il avait travaillé au département des mystères, avait toujours eu une belle vie selon les dires, mais le personnage en tant que tel ? Que nenni !

« Cela va de soi, le moins de personnes possibles dans la confidence. Concernant Amy, je ne vois pas d'objection mais je vais tâter le terrain avant si cela ne vous gêne pas, car je connais la demoiselle, et elle a un tempérament plutôt impulsif, et nous fait savoir quand quelque chose ne lui convient pas. »

Il adressa un clin d'oeil au ministre. Personnellement, Shawn aimait les femmes de caractère, mais il ne savait pas si c'était le cas du chef d'état. Il semblait du genre à ramener une femme dans son lit chaque soir, sans se rappeler de son nom, donc il préférait certainement les femmes plus soumises, celles qui n'avaient pas vraiment une grande jugeote. Mais après, il se trompait peut-être...

« Je sélectionnerai une seconde danseuse pour vous. Je connais mes filles, donc j'ai déjà ma petite idée. Vous ne serez pas déçu, je vous l'assure.. »

Il avait plusieurs noms en tête, mais souhaitait d'abord vérifier laquelle serait la plus apte à danser pour le ministre. Il louait déjà Amy qui était une de ses meilleures, alors il ne pouvait pas lui donner toutes les plus performantes. Certaines étaient un peu moins bonnes, mais le ministre ne verrait pas la différence étant donné qu'il serait probablement trop occupé à regarder ses formes.

« Visiblement, la réputation de mon père le précède. » dit-il avec un petit sourire en coin. « Grandir auprès d'un tel homme m'a permis de devenir celui que je suis aujourd'hui. Il m'a inculqué les plus grandes valeurs qui soient : le respect, la sincérité et le courage. Être son fils est une de mes plus grandes fiertés. »

John avait toujours été un père cool, bien qu'autoritaire. Jamais il n'avait levé la main sur ses enfants, et il n'aurait jamais eu besoin de le faire. En effet, ses enfants savaient très bien lorsqu'il était contrarié, et savaient qu'à ce moment, ils devaient faire profil bas. Il n'y avait qu'avec Ellie qu'il avait été plus tolérant. Être la petite dernière de la famille lui avait donné quelques privilèges d'enfant gâtée, et lui et Hillary la laissaient faire des choses qu'ils n'auraient jamais acceptées de Shawn. Matthew, lui, était l'intello de la famille, et celui qui évitait de se mettre dans de sales draps. Il avait déjà dénoncé son frère à plusieurs reprises, mais Shawn ne lui en avait jamais tenu rigueur, car il voyait alors John le regardait avec un brin de malice. En grandissant, John avait dit à Shawn qu'il se reconnaissait en lui, et qu'il agissait comme lui lorsqu'il était plus jeune. Oui, Shawn était fier d'être le fils du grand John Preston.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Lun 14 Mar - 16:51


L’amitié, la loyauté, des vertus qu’hélas peu trop de monde sur cette Terre avait réussi à inculquer à sa descendance. Killian lui n’avait pas réellement d’amis, il le savait, et cette idée ne le rendait pas triste. Il était convaincu qu’avec des attaches, il n’aurait pas été l’homme qu’il était aujourd’hui. Oh, bien évidement il y avait quelques personnes qui lui étaient proches, son frère par exemple, ou bien même ses enfants dont personne ne connaissait réellement l’existence. Pourtant il aurait fallu quelques petites recherches pour trouver ces informations là, mais la plupart du temps, les gens cherchaient des informations trashs, des informations qui pouvaient atteindre un Homme et l’anéantir. Pour Killian, il y avait d’autres moyens pour anéantir un Homme que de colporter des ragots à son égard.

Il observa quelques secondes Noah, le gérant du Dice en faisait encore l’éloge. Voilà qui semblait parfait. Il y avait là une belle affaire qui était en train de se conclure entre Shawn Preston et le Ministre de la Magie. Un léger rictus apparut sur le visage de ce dernier lorsque l’éloge fut terminée, et il se tourna vers son interlocuteur d’un air taquin. « J’espère que votre jeune sœur n’est pas la belle Amy, sinon vous m’en voyez désolé de l’avoir dévoré des yeux. ». Comment pouvait-il savoir qu’il s’agissait là de la fille caché de Shawn Preston ? Aucunement. Killian but une autre gorgée de Whisky, avant de faire signe au barman de resservir une tournée. Il fallait reconnaitre une qualité au gérant, le temps passait vite avec lui, et il poussait inconsciemment à la consommation.

Rien n’était gratuit et tant mieux, Killian était partisan de l’adage « Les bons comptes font les bons amis », au moins si jamais Shawn venait avec une requête plus tard, Killian aurait la possibilité de le lui refuser. Avoir un avantage dans la société actuelle s’apparentait à un pot de vins, et il était hors de questions qu’il soit vu comme une personne influençable. Killian hocha la tête d’un air entendu. « Cela va de soi Monsieur Preston, et je ne veux aucunement que vos filles pensent qu’elles seront considérés tel un bout de viande. Elles seront là pour faire ce qu’elles savent faire le mieux : donner le sourire, danser, et je tiens à ce qu’elles s’amusent comme nous seront amusés. ». Un léger clin d’œil se logea sur le visage du Ministre de la Magie.

Il faisait entièrement confiance au jugement de Shawn Preston, après tout, c’était là son affaire, et s’il échouait, il savait qu’il perdait une belle somme d’argent. Killian ne le voyait pas s’assoir sur ce qui pouvait représenter un beau pactole, car bien évidement le Ministre allait faire en sorte que ses collaborateurs sortent un peu le porte monnaie. Il fallait que tout le monde s’enrichisse, pas seulement les bedonnants qui posaient leur cul sur une chaise toute la journée. Killian porta le verre à ses lèvres. Ils avaient là un accord et c’était plus que ce qu’il était venu chercher en début de soirée.

La discussion s’orienta vers John Preston, ce grand auror qui avait fait trembler plus d’un mangemort. Les gens gardaient à l’esprit Alastor Maugrey ou Kingsley Shacklebolt, mais souvent on oubliait les autres héros qui restaient dans l’ombre comme John Navarra, Nathan Johnson ou encore Luka Kovac. Enfin d’un certain point de vue, car Killian, bien que n’ayant jamais appartenu aux mangemorts, était entré dans un groupe qui allait parfois et même souvent à l’encontre des idéaux de ces braves sorciers. Le Ministre de la Magie en glissa quelques mots, et Shawn répondit en toute simplicité.

« Votre père est très respecté au Ministère, j’aurai aimé qu’il fasse partie de mon gouvernement. Il aurait fait un fabuleux collaborateur. Mais bon, certains d’entres nous, surement les plus sages, aiment rester dans l’ombre, et je ne peux pas lui en tenir rigueur.. Je me souviens qu’à mon entrée au Ministère, tout le monde avait peur de lui, tout le monde craignait d’aller lui poser une question ou lui rendre un dossier. La première fois que j’y suis allé je ne savais pas pourquoi, mais quand j’ai vu votre père, je me souviens encore d’avoir ressenti un immense respect. Je me tenais là devant lui, et il ne me toisait pas comme un nouveau, comme un employé inférieur, non, au contraire, il me regardait comme si j’étais un égal. Un grand monsieur. ». Killian eut un sourire en coin, accueillant avec plaisir le verre qui venait d’arriver. Son regard se porta sur une autre danseuse, il ne fallait pas que regarder la belle Amy, Shawn le prendrait surement mal, pensant que ses autres filles n’en valaient pas la peine ce qui était faux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Dim 20 Mar - 4:20

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



« Rassurez-vous, Amy n'est pas ma jeune soeur. Jamais je ne l'aurais engagée comme danseuse dans mon cabaret si ça avait été le cas. D'un autre côté, si elle l'avait été, nous n'aurions pas cette conversation en ce moment même car vous ne seriez déjà plus dans ce bar, Monsieur le Ministre. »

Un avertissement ? Non, une simple plaisanterie. Il était conscient que Killian avait fait une erreur de jugement et qu'il essayait de se rattraper en jouant la carte de l'humour lui aussi, alors il voulait lui montrer qu'il avait fait abstraction de cette bévue.

Un léger sourire sur le visage, Shawn constata à quel point le ministre était un bon consommateur. Il s'attendait franchement à ce que les soirées privées que souhaitait organiser le politicien soit une véritable mine d'or. Cependant, il ne fallait pas oublier que l'argent qui financerait ces soirées viendrait directement des poches des contribuables. Mais bon, Shawn ne commencerait pas à chipoter avec ça non plus, car si on regardait la situation de ce point de vue à chaque fois, personne ne voudrait plus rien faire.

« Très bien, dans ce cas vous avez ma confiance, et je ferai part de ce que m'avez dit à mes filles. Je ne souhaite pas qu'elles soient embarrassées. Si vous me dites qu'elles ne seront pas mal traitées, alors je pense que je suis en mesure de vous croire. Après tout, vous êtes à la tête d'un pays, alors je vous vois mal mentir pour quelque chose d'aussi cocasse. Cela en va de votre réputation, et je pense que vous êtes un homme d'honneur. »

De la manipulation, voilà ce que c'était en quelque sorte. Implanter une idée tout en flattant l'ego d'une personne. Il y avait toutefois une certaine forme de menace dans ce que venait de dire Shawn, et le ministre serait probablement assez intelligent pour en saisir le sens. Shawn n'amenait aucune animosité dans cet échange, mais il voulait être bien certain que le politicien comprenne à quel genre d'homme il avait à faire.

Le patron accueillit l'éloge de son père avec une grande fierté. Entendre de tels propos au sujet de son géniteur, surtout de la part de quelqu'un d'aussi haut placé, avait beaucoup de valeur à ses yeux. John Preston était son modèle de vie, et celui qui l'avait inspiré depuis qu'il était tout jeune. Alors se faire dire qu'il ne l'avait pas vu comme un héros que parce qu'il était son père, mais parce qu'il en avait toutes les qualités, lui mettait du baume au coeur. John n'était pas un homme qui se prenait pour quelqu'un d'autre. Il avait toujours dit tout haut ce qu'il pensait, et là dessus Shawn lui ressemblait beaucoup. Il offrait toujours sa chance à celui qui arrivait, et préférait toujours se faire sa propre idée d'une personne, peu importe ce qu'on pouvait dire à son sujet. L'imaginer faire part à chacun des employés du ministère le fit sourire. En effet, aux premiers abords, John pouvait avoir l'air bourru. Il l'était sans doute un peu... Beaucoup peut-être même.

« C'est très gentil de votre part, monsieur Pearson. Mon père n'a jamais été du genre à travailler dans un bureau, et Merlin sait le nombre de fois qu'il s'est fait offrir le poste de chef du bureau des Aurors. Il a toujours été un gars de terrain. Je suis content de voir que des gens comme vous le tiennent en si haute estime, cela me va droit au coeur. »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Lun 21 Mar - 17:04


Killian eut un léger rictus devant la répartie du maitre des lieux. « Je veux bien vous croire, après tout, j’ai failli être jeté par la porte arrière lorsque vous m’avez vu regarder d’un peu trop prêt Amy. ». Continuer la blague en demandant si elle était sa femme ? Non. Killian savait que cela aurait été de mauvais goût, mais peut être que Shawn aurait apprécié. Il fallait qu’il arrive à gagner la confiance du jeune homme, il n’y avait qu’avec l’appuis de Aeternam Irae et de certaines personnalités qui pouvaient être influentes que Killian allait garder son fauteuil douillet de Ministre de la Magie. Et si Killian devenait un habitué des lieux, tout le monde allait se douter qu’un respect mutuel les unissaient tous les deux, voilà qui était interessant, et voilà qui valait le prix de quelques gros billets de temps en temps.

La consommation de Killian en alcool avait toujours été importante, le Ministre de la Magie avait toujours aimé la sensation de chaleur qui descendait le long de sa gorge, et l’alcool était vite devenu son second vice avec les femmes, s’ajoutait à cela l’appât du gain. La seconde phrase de Shawn résonna comme un avertissement, et Killian but une gorgée de whisky avant de rire. « Vous n’avez peur de rien Monsieur Preston ! Faire confiance à un politicien, vous devriez savoir que ce sont tous des pourris qui disent ce qu’on veut entendre, qui vont toujours dans notre sens mais au final prennent la direction qui leur est le plus favorable. A croire que vous avez vécu dans le monde des Botrucs depuis votre plus tendre enfance. ». Killian lui fit un clin d’œil. Il ne faisait plus réellement attention à l’environnement, non, les deux discutaient.

Leur discussion était même très enrichissante et intéressante. « Ne vous inquiétez pas, j’ai beaucoup de défauts, mais être masochiste n’a jamais été dans ma liste.. Je ne suis pas contre le plaisir, mais pas sous cette forme ». Voilà qui allait surement réconforter Shawn, et en plus, Killian était persuadé que ce dernier allait garder un œil sur ce qui se passerait dans le salon privé. Le Ministre avait bien comprit que sous les paroles du jeune homme une certaine menace avait été dites, mais ce n’était pas le moment des querelles. Non, bien au contraire.

Pour faire en sorte que la conversation devienne plus lisse, sur un chemin moins dangereux, il avait vite parlé du sujet John Preston. En tant que membre de l’Aeternam Irae, il aurait voulu voir le vieil homme sous terre, mais ici il devait le vouloir bien vivant, bien en forme pour ne pas attirer l’attention sur lui. Alors le Ministre de la Magie avait sortis quelques anecdotes personnelles, et ajouté un peu d’humour la dedans. Le sujet semblait passionner le gérant du club, après tout, on parlait de son père.

Killian prit son air de chef d’état, inspirant, joignant les mains l’une à l’autre. « Malheureusement, il arrivera un moment où votre père ne pourra plus être envoyé sur le terrain, où il faudra qu’il choisissent entre partager son savoir, prendre des responsabilités, ou bien prendre un repos mérité. Nous arrivons à une croisée des chemins, un moment douloureux de notre histoire. Nous avons vaincu un Seigneur des Ténèbres, mais ce qui arrive maintenant est pire que ce qu’on peut penser. En tant que Ministre de la Magie je vais devoir prendre des décisions fortes, et autant vous mettre au courant, c’est ici que je pourrai juger de la fiabilité de mes collaborateurs Monsieur Preston.».

Le Ministre eut un sourire triste. Oui, il fallait prendre soin de la population, même si les décisions qu’il allait prendre allait être, pour certaines, mal vues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fallen Order ϟ Have courage

Messages : 414
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Dim 27 Mar - 1:47

Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs
Killian & Shawn



« Pour la simple et bonne raison que j'agis comme un père pour ces jeunes femmes. Je les protégerais au prix de ma vie s'il le fallait. Mais bref, passons. Tout ceci ne fut qu'un simple malentendu, et cela n'arrivera plus, n'est-ce pas ? »

Une question qui n'attendait pas vraiment de réponse, car dans l'esprit de Shawn, c'était bien clair. Bien sûr, les danseuses étaient là pour divertir les clients, mais jusqu'à un certain niveau. Shawn n'aimait pas qu'on les regarde de trop près, et s'était déjà permis d'expulser des clients un peu condescendants. La porte menant dans la cour arrière du casino avait été traversée un bon nombre de fois par des sorciers qui avaient juré de ne plus jamais remettre les pieds dans cet édifice. Shawn et ses gorilles avaient le don d'être crédibles lorsqu'ils en venaient aux poings.

Faire confiance à Killian ? C'était un grand mot. Shawn ne faisait confiance en aucun politicien. Sauf que dans le cas présent, il avait l'opportunité d'offrir à l'un d'eux de la mériter. S'il allait rester méfiant ? C'était évident. Généralement, Shawn se fiait toujours à sa première impression, mais ce soir, il avait décidé de faire autrement et de laisser sa chance au ministre. Après tout, bien qu'il ait l'air aussi manipulateur que les autres, il pouvait très bien être quelqu'un de correct. Le patron du Dice avait donc pensé qu'il pourrait imaginer une autre perspective.

« En effet, il n'y a pas grand chose qui me fait peur. Mais pour être honnête avec vous, M. Pearson, je n'ai confiance en aucun politicien, pour les raisons précises que vous venez d'énoncer. C'est pour cela que je vous offre la chance de me prouver le contraire. Si vous êtes conscient de tous les points soulevés, c'est peut-être que vous avez décidé d'agir différemment de tous vos prédécesseurs. »

Secrètement, Shawn espérait qu'il en soit ainsi. Car il en avait marre de vivre un monde dirigé par la magouille. Chaque politicien se disait meilleur que les autres, mais tous avaient la même soif de pouvoir. En fin de compte, ils manipulaient les citoyens, leur lavaient le cerveau. Au final, ce qu'ils prétendaient être une démocratie était en fait une dictature dissimulée.

La fierté était visible dans les yeux de Shawn lorsqu'on parlait de son père. Mais ce que disait le ministre était vrai. Un jour ou l'autre, John Preston devrait faire un choix. Partager son savoir ? Shawn n'était pas au courant de tout ce qui se passait au bureau des Aurors, mais il ne doutait pas sur le fait que son père donnait déjà des conseils aux petits nouveaux et qu'il les aidait beaucoup. S'il n'était pas le plus ancien Auror encore en service, il n'en était pas très loin. Ensuite, prendre des responsabilités ? John avait toujours été formel à ce sujet. Prendre sa retraite ? Il en parlait depuis tant d'années, mais ne semblai pas prêt à déposer son tablier.

« Je pense que lorsqu'il ne sera plus capable de suivre les autres sur le terrain, il prendra finalement sa retraite. Cela fait plusieurs années qu'il veut la prendre, mais si vous le connaissez aussi bien que vous le prétendez, vous devez savoir qu'il a du mal à se détacher de ses obligations. Le travail, c'est l'histoire de sa vie. »

John était un homme d'action, et Shawn pensait que le jour où il serait enfin à la retraite, il dépérirait. Il n'avait jamais été habitué à être inactif aussi longtemps. Oh, les premiers mois, il trouverait cela probablement appréciable. Il profiterait de la tranquillité de sa maison dans les Highlands, près du loch, à lire son journal sur la terrasse en sirotant du thé et en fumant un cigare. A jardiner ou à faire quelques rénovations. Mais quelques temps plus tard, il balancerait son marteau au travers de son atelier, briserait une vitre, et se disputerait avec Hilary pour cette perte de sang-froid. Shawn ne préférait pas penser à ce qui pourrait se passer si son père quittait son travail prochainement. Une chose était certaine, il serait là pour le soutenir, pour lui offrir toute l'aide nécessaire.

Ce qui arrivait aujourd'hui était clairement pire que ce qu'ils avaient vécu avec le Seigneur des Ténèbres. Ils en étaient tous conscients. Dans le temps, il était facile de suspecter qui était un mangemort ou pas. Certains avaient été plus discrets que d'autres, mais pour la plupart, ça avait été évident. Aujourd'hui, les membres de l'Aeternam Irae se cachaient, au même titre que ceux du Fallen Order. A un tel point qu'il était impossible de suspecter qui que ce soit. La barmaid aurait pu être une sympathisante de l'AI, tout comme Amy. Tout le monde était suspect.

« J'imagine que vous ferez ce qui doit être fait... De toute façon, il y aura toujours des gens pour vous critiquer. C'est 50/50. J'ai appris à ne pas m'en faire avec ça... Mais j'ose dire que vous avez beaucoup plus d'expérience que moi sur ce sujet... »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aeternam Irae ϟ Fear them

Messages : 91
MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   Ven 1 Avr - 13:42


« Que faudrait il oublier Monsieur Preston ?. ». Killian eut un sourire, montrant qu’il savait très bien passer à autre chose. Ce n’avait été qu’un malheureux malentendu, et il ne voulait pas froisser le jeune homme. Il y avait dans ce bas monde des maux bien plus importants. Pour certains ces maux s’appelaient l’Aeternam Irae, mais pour le Ministre de la Magie, les maux étaient ceux qui ne voulaient pas voir la supériorité de la race magique. Le cause était plus noble que celle de Lord Voldemort. D’ailleurs, Killian se demandait parfois si ce dernier n’avait pas été un pantin de leur secte. Après tout, il aurait pu en être un messager, voir maintenant un martyr.

Leur conversation savait être légère, ils savaient user des mots pour montrer l’importance de certains dires. C’était là toute une gestuelle qui était mise en place, et Killian aimait bien user d’un peu d’humour, jouant sur le fait que les politiciens étaient souvent tous vu comme des menteurs alors qu’il en était lui-même un. La réponse de Shawn ne se fit pas attendre bien longtemps. « Je ferai en sorte de ne pas vous décevoir monsieur Preston. Malheureusement, je ne peux pas vous en apporter la garantie, car il nous arrive de prendre des décisions que nous jugeons bien, mais qui ne le sont pas pour tout le monde. Dites moi si une seule fois, il y a eu une décision qui a fait l’unanimité. Jamais. ». Pourquoi ne pas jouer avec un peu de franchise ?

Il est vrai que Killian faisait partie de l’Aeternam Irae, qu’il ferait passer les intérêts de ceux qui lui ressemblent avant les autres, mais pour espérer perdurer, il lui fallait prendre en compte l’avis de tous. Certaines décisions pouvait être de contraindre des personnalités fortes à plus s’impliquer dans la vie quotidienne de tous. Les sorciers du Royaume Unis avaient besoin de voir des visages familiers, des visages aimant, des icones dans la rue. John Preston aurait été une personne parfaite dans ce rôle là. Discuter de l’auror avec son propre fils, voilà qui était intéressant. Shawn lui donnait des informations.

Oui, tout le monde savait que le travail était l’une des plus belles histoires d’amour de John. Il fallait le reconnaitre, c’était là une personne de qualité, malheureusement ce dernier ne faisait pas partie de l’Aeternam irae. Ou alors Killian n’était pas au courant d’une telle arrivée dans leur rang. Pour Killian, il était important de faire comprendre son point de vue. Cette fois ci, la conversation était sérieuse, loin de la taquinerie qu’ils avaient su faire. Les mains jointes devant lui, il parlait avec calme et sérénité. « Oui, il nous le répète assez souvent, et les faits sont là : il a eut plusieurs fois la possibilité de partir, et pourtant il est encore là. J’aimerai que dans un avenir plus ou moins proche, votre père s’occupe essentiellement de former les jeunes aurors. Le terrain devient compliqué au fur et à mesure des jours qui passent. Nous ne combattons plus les mangemorts, mais quelque chose de bien plus grand. ».

Mais que combattaient-ils en somme ? Les deux protagonistes combattaient des forces différentes, mais cette guerre secrète permettait des échanges comme celui qui se déroulait en ce moment même. Quand donc le monde magique avait il connu une période de paix ? La quête du pouvoir, le combat contre l’extinction de la race, tant de guerres faites. « Je tâcherai de prendre les décisions qui iront toujours dans le sens où la population magique restera en paix. Comme vous l’avez dit, ce sera du 50-50, mais au final, je sais pertinemment que ce que je ferai, aura une incidence pour les années qui viennent. ». . Le Ministre eut un sourire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'ai pas de rêves, j'ai des objectifs (Shawn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [tuto] objectifs
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» réflexion sur la musique haitienne
» Trash To Cash II : A Golden Night
» Cody Rhode vs Shawn Micheals vs Sin Cara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeternam Irae :: Magical Story :: Écosse :: Pré au Lard :: Dice N' Magic :: Cabaret-